La consolidation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le référentiel de gestion des risques :
COSO2

Réalisé par :
EL AKKATI Montaser
EL BOUHALI Ali
ERRAMDANI Ahmed
SIDI ALY Abdrahim
Encadré par : Mr. JABRI

Année Universitaire : 2010/2011
Remerciement

Aux termes de ce travail, nous tenons à exprimer nos sentiments envers tous ceux et toutes celles qui ont contribué de loin ou de prêt à son aboutissement.
Nous tenons à exprimer notreprofonde gratitude au Directeur de l’IGA, M .DIOURI Mohammed, d’avoir mis en place cette nouvelle activité, ainsi que M. EL JABRI , que nous remercions considérablement de nous avoir fait confiance en nous offrant l’opportunité de traiter ce sujet et aussi pour la compréhension et la générosité dont il a fait preuve en nous encadrant durant ce semestre.

Plan
Introduction
Chapitre I :Généralité sur le COSO2
2.1 Définition
2.2 Caractéristiques du COSO2
2.3 Risque systémique et opérationnel
Chapitre II: Méthodes I.V.T.S. :
2.1 Identification ;
2.2 Evaluation ;
Chapitre III : le traitement des risques
3.1 Les paramètres de traitement
3.2 Politique de traitement des risques 
3.3 L’économie de traitement
Chapitre IV : le suivi du risque

ConclusionIntroduction

Les fameux standards de contrôle interne (COSO 1) et de management des risques (COSO 2) nous renseignent à ce sujet, c’est premièrement pour le manager ou le chef d’entreprise d’atteindre ses objectifs (définis par lui), deuxièmement, réduire ses risques, les contrôler, les maîtriser.
Les moyens de satisfaire ces deux exigences sont extrêmement divers, ils constituent le contrôleinterne (au sens, de maîtrise de la gestion)
L’approche de la maîtrise des risques est un objectif majeur du contrôle interne. Celui-ci trouve ainsi ses sources dans le management des risques et plonge profondément ses racines dans les activités opérationnelles.

La construction d’un dispositif robuste ne peut, toutefois, se faire sur la base de fondations non stabilisées. Ainsi, il s’avèred’abord indispensable de construire une cartographie des risques fondée sur une approche par les processus, ceux-ci doivent être alignés sur un nouveau modèle économique avant de s’intéresser au contenu du dispositif de contrôle interne.

Donc gérer les risques peut se faire de différentes manières, cette seconde partie propose un mode opératoire qui possèdera l’avantage de s’appliquer à quasimenttoutes les situations que l’on peut heurter dans la gestion des entreprises.
notre approche possèdera deux dimensions : une dimension décisionnelle car la démarche prise est constitué d’un diagnostic (cartographie, hiérarchisation), d’un traitement (réduction, transfert) et d’un suivi (tableaux de bord, procédures, plan de crise) et une dimension managériale car elle fait intervenir lastratégie, la planification, l’opérationnel, le déroulement et le contrôle.
nous avons jugé préférable de diviser notre projet en deux étapes, il s’agira de procéder :
* Dans un premier temps, à définir le cadre générale du passage du COSO 1 au COSO 2 ainsi que la définition du COSO 2 et enfin a déterminer les différents risques.
* Dans un second temps, à l’identification des risques encourusen parcourant les différentes méthodes d’identifications et en privilégiant quelques-unes, à l’évaluation de chaque risque en termes d’impact et d’occurrence, ensuite on procèdera au traitement des risques jugés inacceptables en ayant recours à la prévention, la précaution, la protection, la rétention et le transfert et finalement au suivi régulier de la situation global de l’entreprise. Nousexposerons un cas réel simplifié de calcul des paramètres de traitement d’un risque ainsi que de détermination de la politique de traitement optimal.

La problématique
Comment créer de la valeur dans un environnement incertain, source d’opportunités et de risques ? Quel est le degré d’incertitude acceptable par la direction générale pour avoir une assurance raisonnable concernant...
tracking img