La culture des individus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé Bernard Lahire

Introduction:

L'exposé du jour que nous allons vous présenter est sur l'ouvrage de Bernard Lahire, La culture des individus – Dissonances culturelles et Distinction de soi, édité pour la première fois en 2004. Professeur à l'ENS Lettres et Sciences Humaines de Lyon, et Directeur du Groupe de Recherche sur la Socialisation au CNRS, Bernard Lahire se spécialise dans lasociologie qui étudie les pratiques culturelles des français, pour laquelle il s'inspire de Pierre Bourdieu tout en allant plus loin dans sa théorie. L'auteur remet en cause dans cet ouvrage la dogme de l'habitus énoncé par Bourdieu en expliquant que le rapport à la culture ne peut pas être exclusivement énoncé au niveau de la diversification entre classes sociales mais qu'il s'observe plusstrictement à l'echelle individuelle. Bernard Lahire démontre que « la cohérence des profils culturels n'est pas la règle mais bien l'exception statistique. » La majorité de la population présenterait donc des profils hétérogènes en termes de pratiques culturelles qui seraient constamment soumis à une fracture culturelle interne. Son étude souligne alors « la prédominance de la dissonance culturelledans tous les milieux sociaux. » A la lecture de cet ouvrage complet et enrichi par la présence de 111 entretiens, nous pouvons alors réfléchir à la problématique suivante: Il semble que Bernard Lahire reprenne la thèse de l’habitus de Pierre Bourdieu, posant toutefois comme limite à celle-ci le constat que l’existence de comportements hétéroclites ne s’observe pas exclusivement entre classessociales, mais qu’elle est également source de division interne à l’individu lui-même, alors objet d’une lutte de soi contre soi.

I. « Dettes et critiques » de la théorie bourdieusienne sur la différenciation d’accès à la culture entre les classes sociales.

Bernard Lahire, Le travail sociologique de Pierre Bourdieu. Dettes et critiques, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l'appui », 2001.

A.Des rapports culturels hétéroclites selon les groupes sociaux

La notion d’habitus développée par Pierre Bourdieu dans son ouvrage La Distinction suggérait l’idée d’une séparation entre classes sociales marquée par une hiérarchisation culturelle; à savoir une certaine distinction exercée par les classes supérieures en termes de goûts et une « bonne volonté culturelle » de la part des classesmoyennes qui tentent de reproduire le schéma culturel des classes supérieures. C’est ainsi qu’apparait le concept de culture légitime, énoncé par Pierre Bourdieu, qui correspond à un type d’œuvres ou de pratiques culturelles reconnues comme étant légitimes par un individu, un groupe, ou une communauté. Mais comme nous le dit Bernard Lahire, cette légitimité culturelle ne peut être possible que s’ilexiste une croyance en la supériorité de certains biens ou activités culturels par rapport à d’autres. Une contribution à une sociologie de l’individu. (M. Foucault, Histoire de la sexualité. L’usage des plaisirs (tome 2), Paris, Gallimard, 1984).
La culture dominante s’est imposée aux yeux de tous notamment par le biais de certaines instances garantissant sa légitimité : l’Ecole tient pour celaun rôle primordial, car, contrairement aux autres institutions culturelles qui doivent développer des stratégies pour attirer la clientèle, elle est l’unique à avoir à sa disposition un public toujours récepteur des valeurs qu’elle inculque, ces dernières correspondant à celles des classes supérieures. Une élite dominante décide donc de la « Grande culture », de la « Haute culture », qui sousentend l’existence d’une « sous culture », phénomène dont sont conscient tout individu. Ainsi je reprends une citation de Karl Marx et Friedrich Engels dans leur ouvrage intitulé L’idéologie Allemande : « Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes. » C’est pourquoi, afin de cerner le degré de légitimité culturelle d’un individu selon sa PCS, Bernard...
tracking img