La disparition des abeilles : l'enjeu du xxiè siècle?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La disparition des abeilles

Introduction
Les abeilles font parties de la famille des hyménoptères, qui regroupe à la fois les bourdons, les guêpes, les fourmis (reines) et les frelons. Ensemble, ils contribuent à maintenir un équilibre entre la faune et la flore par la fécondation des plantes.
Depuis 2000, les apiculteurs du monde entier ont commencé à remarquer un affaiblissement de leurscolonies, ainsi que de plus en plus de pertes. Il arrive que les abeilles meurent directement au sein de la colonie, mais le plus souvent, il s'agit d'un non retour de l'insecte à la ruche. C'est la rapidité du phénomène qui a tiré la sonnette d'alarme au sein des communautés professionnelles.
Nous avons donc choisis de traiter ce sujet parce que c'est un problème réel qui est en train de sejouer et pour lequel il devient urgent de trouver des solutions.
La disparition des abeilles, le nouvel enjeu du XXIè siècle?

I/ Le rôle des abeilles
Lorsqu'elle se pose sur une fleur, l'abeille aspire le nectar de celle-ci avec sa trompe, avant de la stocker dans ce qu'on appelle son jabot, c'est à dire une petite poche qui se trouve au niveau de son œsophage. C'est grâce au nectar récoltéque l'abeille pourra fabriquer du miel. Historiquement, et encore aujourd'hui, le miel constitue la principale source de sucre des populations indigènes. En plus de son utilisation gourmande, le miel possède des vertus thérapeutiques qui permettent d'apaiser des irritations de la gorge, ainsi que des vitamines qui lui concèdent des vertus adoucissantes et réparatrices pour le corps; c'estd'ailleurs la raison pour laquelle le miel est employé en cosmétique (et odeur agréable).
C'est quand elle s'approvisionne en nectar que l'abeille est la plus utile. En effet, elle participe à ce qu'on nomme la pollinisation. Cette action consiste à féconder les fleurs par le transport du pollen (organe mâle) depuis l'étamine vers les stigmates (organe génital femelle). Cette étape est donc essentiellepour assurer la pérennité des espèces florales sexuées.

II/ Les causes de leur disparition
Les abeilles ont déjà connu des affaiblissement, cependant ce fut toujours des causes naturelles qui ont logiquement permis à l'écosystème de retrouver un équilibre. Parmi ces causes, on retrouve les champignons, virus: le plus connu est le SVB - qui infecte les larves; celles-ci sont donc évacuées maislaissent des traces dans les alvéoles vides de la ruche, il existe aussi la paralysie aiguë, etc. - et autres maladies telles que la varroase: c'est un acarien, le varroa, qui se colle au corps de l'abeille et l'affaiblit.
Mais dès les débuts de la révolution industrielle, les abeilles ont montré des difficultés à s'adapter. Cela est d'autant plus vrai à notre époque, en pleine criseécologique. Les causes du CCD (syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles) ne sont pas encore réellement connues, néanmoins des recherches ont été entreprises et ont démontré que plusieurs facteurs avaient des effets pervers sur la santé des colonies. En première ligne, les pesticides et autres engrais utilisés sur les champs dans lesquels les abeilles butinent. Par ailleurs, l'action humaine est denouveau mise en cause avec la polémique sur les antenne-relais. En effet, on suspecte les ondes électromagnétiques de désorienter les abeilles; or lorsqu'elles sont brouillées, elle deviennent incapables de se déplacer correctement et finissent pas mourir. Il faut savoir que les abeilles sont les seuls insectes à user du champs magnétique terrestre pour s'orienter.
Enfin, une dernière hypothèsen'a pas encore été réellement approfondi, toutefois le changement climatique qui s'opère à l'heure actuelle pourrait être une des causes du dérèglement des ruches.

III/ Les conséquences de leur absence
Le scientifique Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses. Ainsi, pour produire un pot de 500gr de miel, les abeilles (une ruche) doivent effectuer plus de 17...
tracking img