La fontaine sous louis xiv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (540 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*  La Fontaine, à travers ses fables, a marqué le 17ème siècle. Il critique la cour et surtout Louis XIV. Louis XIV est représenté par le lion qui symbolise la brutalité. Il tire de ses fables unemorale qui est valable aussi bien au 17ème siècle qu’à notre époque. Cette dénonciation n’est pas violente. En revanche au 18ème siècle, les philosophes vont blâmer le système plus violemment.L’utilisation des animaux dans ses œuvres permet à La Fontaine de ne pas être censuré. C’est un moyen d’éviter la censure mais ce n’est pas le seul.
*Jean de la Fontaine (1621-1695) se distingue en cela de sescollègues qu’il n’a jamais trouvé chez Louis XIV le succès que ses célèbres fables ont pourtant emporté après sa disparition.

*

Le 20 novembre 1683, le directeur de l'Académie allarencontrer Louis XIV pour l'informer du choix de l'Académie. Mais le roi avait déjà eu des échos de la réunion de l'Académie et sa colère fut impressionnante. Il ne donna pas son accord à l'élection de LaFontaine. Louis XIV fit savoir qu'il donnerait son avis plus tard, ce qui correspondait à une fin de non-recevoir pour La Fontaine. Pendant plusieurs mois, ainsi, le roi resta sans réponse. La Fontainepublia une ballade pour faire savoir au roi qu'il attendait toujours son bon-vouloir. Cette ballade fut lue au Roi qui ne répondit rien.
En fait, la décision de Louis XIV était prise depuis longtemps:La Fontaine entrerait à l'Académie, mais Boileau entrerait avant lui!! Mais comment? Faire casser l'élection de La Fontaine par l'Académie? C'était possible, mais le roi n'y tenait pas. Tout se passatrès vite à la suite de la mort d'un nouvel Académicien: Bezons en Avril 1684. Afin de ne pas essuyer un nouvel échec, l'Académie demanda alors directement au roi qui il souhaitait voir élu. Le nom deBoileau fut plus que suggéré. Nicolas Boileau fut élu le 17 Avril. Le 24, le roi accepta cette élection et donna en même temps son accord pour l'entrée de La Fontaine sous la coupole.
*la fable...
tracking img