La france dans la belle epoque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La France de la « Belle Epoque »

« Belle Epoque » = période d’avant-guerre (avant la première guerre mondiale). La France joue un rôle particulier à cette époque. C’est le pays qui incarne le mieux la « Belle Epoque » : Cette période d'avant-guerre était alors vue comme un paradis perdu, une ère d'insouciance et de prospérité dans une France à son apogée sur la scène mondiale.Caractéristiques de cette époque :
* Mode : Paris ville des lumières, ville phare, ville des arts et du luxe (ex : restaurant Maxim’s)
* Elégance : couture parisienne, électricité et technologie de l’aluminium
Modernité, Prospérité, Progrès. Epoque d’invention et de créativité extraordinaire. Jusqu’en 1904 la France est le premier producteur de voiture. La France rayonne grâce à Paris, ville monde etcosmopolite.

I. Des institutions stabilisées et renforcées

1. Une république de compromis

Troisième république 1870-1940. La République a été proclamée le 4 septembre 1870 après une défaite contre l’Allemagne. La paix est signée en 1871 (perte de l’Alsace et de la Lorraine, indemnités de guerre). Caractère improvisé de la naissance de la république. Le pays fut gouverné pendant 5ans par des institutions provisoires.
Février 1871 élection d’une assemblée législative : cette assemblée est majoritairement constituée de monarchistes. Thiers est élu premier président de cette république. Pendant 5 ans la France hésite entre la république et une monarchie. En 1873 Thiers est poussé à la démission par les monarchistes malgré sa popularité.
Mac Mahon, un général monarchiste,devient président. Les monarchistes n’arrivent pas à choisir un roi. Lecomte de Chambord le prétendant légitime est trop conservateur. Le comte de Paris est populaire mais il ne peu monter sur le trône de France. Les institutions françaises sont donc républicaines mais peuplées d'antirépublicains qui veulent restaurer la monarchie.
En 1875, une constitution adaptable (soit à une monarchie soit àune république) est mis en place. Trois lois constitutionnelles remplacent une Constitution (texte unique) pour définir le fonctionnement du régime. Elles ont été votées entre janvier et juillet 1875.
-   régime démocratique. Suffrage universel masculin qui permet d'élire la Chambre des Députés, ainsi que le Sénat par l'intermédiaire d'élus locaux. La Chambre et le Sénat, rassemblés en uneAssemblée Nationale, élisent le président de la république.
-   régime parlementaire : responsabilité du gouvernement (des ministres) devant le Parlement (Assemblée législative).
-   députés : élus pour 4 ans, Président pour 7 : ils peuvent être de couleurs politiques différentes.
Le président possède des pouvoirs importants : il dirige les armées, dispose seul du droit de grâce, promulgue les lois eten a l’initiative avec le Parlement, nomme le Président du Conseil. En effet, ce régime est en réalité un compromis entre des républicains et des monarchistes qui pensaient pouvoir réinstaurer la monarchie.
Mac Mahon se retire après une épreuve de force contre la Chambre des Députés. Au cours de la crise du 16 mai 1877, il dissous la Chambre. Il espère ainsi retrouver une majoritéconservatrice. Malgré les pressions exercées sur la population et les républicains, ceux-ci sont réélus en octobre 1877. Mac Mahon accepte la décision du pays, renonce à ses pouvoirs et démissionne en 1879 après la victoire des républicains aux élections locales et sénatoriales. La République est enfin assurée. Election du républicain Jules Grévy en 1879.
Il aura fallut 9 ans pour que la république proclaméeen soit réellement une dans les faits. Les premiers gouvernements sont appelés "opportunistes", car ils ont saisi chaque occasion pour renforcer la république, par la modération et les réformes progressives.
Jules Ferry, homme politique de premier plan, insiste sur l'importance de l'école non seulement pour éduquer la population mais aussi pour lutter contre le cléricalisme, en plaçant des...
tracking img