La fuite des cervaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (778 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La fuite des cerveaux, le « brain drain », peut être désignée comme les flux migratoires des scientifiques et des chercheurs s’installant à l’étranger pour trouver de meilleures conditions de travailou de rémunération. L’utilisation du mot « cerveau » concerne n’importe quelle compétence, habilité ou attribut qui est vu comme un actif potentiel. Le terme « fuite » implique que le taux d’exodeest à un niveau plus haut qu’une situation normale ou que celui désiré. L’union des deux expressions implique le départ à un taux appréciable des plus doués.

Dans une approche plus particulière, la« fuite des cerveaux » semble plus souvent associée aux individus hautement qualifiés. D’autres interprétations se réfèrent plus spécifiquement aux groupes professionnels qui sont perçus comme « clés »pour la croissance de l’économie, ainsi la fuite des cerveaux fait allusion à la migration des ingénieurs, des médecins, des scientifiques ou des autres individus hautement qualifiés tels que lesprofessionnels des technologies de l’information (TI).

C’est un phénomène qui est souvent évoqué en France, en particulier pendant les périodes de crises et de restriction budgétaire dans la recherchepublique. Brandie comme une menace, il est difficile dans mesurer la réalité pour notre pays. Il touche de nombreux pays de la planète, développés ou non, fragilisant leur développement scientifique,technique et économique. Le « brain drain » est incontestablement une conséquence de la mondialisation et il est le résultat des fortes inégalités de développement des potentiels scientifiques ettechniques des pays de la planète.
La France s’inquiète d’une possible fuite de ses cerveaux, notamment vers les Etats-Unis qui sont le « grand attracteur » mondial de main-d’œuvre scientifiquequalifiée. Cependant, les chiffres semblent rassurants : moins de 2 % des scientifiques français partent en Amérique du Nord, un taux qui reste inférieur à celui des pays voisins. De plus, la France attire...
tracking img