La gestion participative

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La gestion participative

Définition :

Implication des salariés à la gouvernance de l’entreprise : responsabiliser, donner du pouvoir.

Dimension de la RSE (vise à intégrer des préoccupations sociales, et écologiques, dans les activités de l’entreprise et à rendre cette dernière responsable des répercussions de la gestion critiquable des ses salariés ou de l’environnement.

Salariérecentré au cœur de l’entreprise

Les fondements

• Amélioration de la performance de l’entreprise par une implication accrue des salariés

• Communauté d’intérêts salariés, direction, actionnaires

• Importance de la culture d’entreprise, socle essentiel à la gestion participative

• Approche intégrée de la gouvernance d’entreprise présente dans toutes les dimensions del’entreprise

Contexte actuel :

• Crise de légitimité de la gouvernance des entreprises chez les salariés

• Perte de confiance envers les employeurs

• Insatisfaction des attentes des salariés

• Désengagement à l’égard du travail

• Radicalisation des rapports sociaux

• Détérioration du climat social dans les entreprises

Modèle actuel de gouvernance quiparticipe à cette crise de légitimité : la gouvernance actionnariale 

Gouvernance actionnariale

• Axée sur la création de valeur pour les actionnaires

• Actionnaires : supportent seuls le risque entrepreunarial

• Néglige le rôle des salariés dans sa création de valeur car risque de déviance

• Perception des salariés

• Primauté des intérêts financiers desactionnaires

• Rémunérations des dirigeants excessives et illégitimes

• Licenciements malgré les bénéfices

Gouvernance participative : va à l’encontre de la gouvernance actionnariale

Les différentes formes de gestion participative :

• Participation aux profits, aux résultats de l’entreprise

Ex : intéressement, PEE

Postulat : Contribution du salarié à la réussite del’organisation et efforts marqués de sa part si ressent qu’il y a un intérêt pécuniaire, immédiat ou différé, direct ou indirect.

• Participation à la propriété de l’entreprise

Ex : rachat d’entreprise par les salariés ; SCOP ; distribution d’actions de l’entreprise

Postulat : Sentiment du salarié d’investir dans une entreprise qu’il possède, en partie du moins.

• Participationà la prise de décisions de gestion dans l’entreprise

Ex : présence de salariés au conseil d’administration codétermination, cosurveillance, référendums de salariés

Postulat : sentiment du salarié qu’il est en mesure de peser sur les décisions qui le concernent directement et qui concernent son entreprise

• Participation à l’amélioration des conditions de travail et à lareconstruction du contenu des emplois et des tâches

Ex : amélioration de la qualité de vie au travail, recomposition du travail, intervention dans le choix et la conception des équipements

Postulat :

- Pour le salarié : travail intéressant, compréhension de sa signification et de son utilité (sentiment de valeur personnelle, d’accomplissement)

- Possibilité d’exprimer sescapacités dans l’éxécution de ses tâches (il peut s’y réaliser)

• Développement de l’implication, de l’engagement du salarié dans la collectivité que constitue l’entreprise

Ex : innovation participative, développement de la culture d’entreprise, de la qualité totale.

Postulat : établissement d’un lien moral et émotionnel entre le salarié et l’entreprise. Donc le salarié impliqué,engagé, productif si perçoit son appartenance à une communauté dont il partage les valeurs et objectifs. Et si sent que l’entreprise le traite comme un inité, l’estime, le valorise.

Les attentes de la gestion participative pour :

- La direction

• Amélioration de la performance de l’entreprise

• Développement de la flexibilité des salariés

• Accroissement de la...
tracking img