La monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La monnaie est-elle neutre?
Introduction

C'est parfois à partir d'erreurs que l'on fait des découvertes importantes. Ainsi c'est la théorie du bullionisme, selon laquelle la richesse vient de l'or accumulé, que les premières théories de la monnaie ont fait leur apparition. On pensait en effet qu'il fallait limiter ses achats à l'étranger pour obtenir le plus d'or possible, mais l'afflux demétal précieux ne fit que provoquer une augmentation généralisée des prix en Europe!
Bodin, en se penchant sur ce phénomène, découvrit que la monnaie était responsable de l'inflation, et que la quantité de monnaie en circulation définissait le niveau général des prix. A partir de là, les mercantilistes découvrent que l'on peut stimuler l'économie en agissant sur les taux d'intérêts, mettantainsi en place les prémisses de la théorie monétaire. La monnaie ne serait donc pas neutre, contrairement à ce que pensent les classiques, pour qui la monnaie n'est qu'un instrument.

Aujourd'hui s'opposent encore deux écoles héritières des précédentes, les keynésiens et les monétaristes. Si l'étude de la monnaie a bien évolué, et la théorie de la monnaie progressé, ces deux écoles restentopposées. Si les keynésiens sont partisans de l'interventionnisme, les monétaristes semblent partisans du laisser-faire. Pourtant, même ces derniers restent en faveur d'une politique monétaire, ce qui peut sembler contredire l'hypothèse de la neutralité de la monnaie.
En réalité, les deux écoles s'accordent pour dire qu'à court terme, la monnaie a bien un effet sur l'économie réelle. C'est à long termeque leurs vues divergent.


I) A court terme, keynésiens et monétaristes semblent avoir la même approche:

1) Pour les keynésiens, la monnaie n'est pas neutre et influe sur l'économie réelle:

Pour les keynésiens, les quantités de monnaie modifient le niveau de la production. En effet si la quantité de monnaie en circulation augmente, la demande s'accroît, incitant les entreprises àproduire plus et à embaucher. Quand la masse monétaire s'accroît, la production augmente donc, puis l'emploi, et à nouveau la production car les individus nouvellement employés consomment davantage. Même si l'inflation augmente, une hausse de la masse monétaire a donc des effets positifs et bien réels sur l'économie.

Mais les effets de la monnaie est également source d'incertitude et peutalors avoir des effets négatifs sur l'économie. Ainsi l'épargne, qui représente un pouvoir d'achat futur, pose problème: en effet les entreprises doivent décider de leur niveau de production en fonction de leurs prévisions quant aux demandes futures des acheteurs : que voudront-ils et quand le voudront-ils? Or le taux d'épargne est fonction des taux d'intérêts, qui sont fixés par les autoritésmonétaires. Ainsi les décisions de ces autorités influent-elles indirectement sur les entreprises. Mais l'épargne n'est pas la seule source d'incertitude: les taux d'intérêts vont également décider ou non une entreprise à emprunter pour investir et par exemple augmenter sa production ou baisser ses coûts…Il faut ajouter à cela que ce sont alors les banques qui vont décider ou non de prêter de l'argent àune entreprise, et que cette décision est très subjective.
Il en résulte donc une très grande instabilité et même un risque de crise en cas de surendettement, ce qui peut entraîner des réductions brusques de la demande et donc des hausses du taux de chômage.
La monnaie a donc selon les keynésiens des conséquences sur l'économie réelle.

2) Les monétaristes partagent à court terme l'analysedes keynésiens:

Pour eux, les imperfections dans le fonctionnement des marchés et la lenteur des agents à percevoir les correctement l'inflation provoquent à court terme des effets sur l'économie réelle.

Comme les keynésiens, ils admettent aujourd'hui que le retour de la Grande-Bretagne a l'étalon or en 1925, qui a obligé la Bank of England à mener une politique monétaire très...
tracking img