La mort du loup vigny

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Pythagore est un philosophe, mathématicien et scientifique qui serait né aux environs de 580 av. J.-C. à Samos, une île de la mer Égée au Sud-Est de la ville d'Athènes ; on établit sa mort vers 495 av. J.-C., à l'âge de 85 ans.
. Hérodote le mentionne comme « l'un des plus grands esprits de la Grèce, le sage Pythagore »
Pythagore serait le premier penseur grec à s’être qualifié lui-même de philosophe
Naissance
Son père, Mnésarque, ciseleur de bagues, et sa mère, Parthénis, dont le mythe dit qu'elle était la plus belle des Samiennes,
Ce Mnésarque de Samos interroge la Pythie de Delphes sur un voyage et obtient une réponse selon laquelle :« sa femme était enceinte et mettrait au monde un enfant qui l'emporterait en beauté et en sagesse. De ce moment, il changea le nom de sa femme de« Parthénis » en « Pythaïs » [la pythienne], il appela son fils « Pythagore » « prédit par la Pythie », ou « annoncé par le dieu pythien », pour la raison qu'il avait été annoncé par le dieu pythien ».
Adolescence et maturité
Pythagore est un athlète. Selon une tradition, Pythagore participe aux Jeux olympiques à l'âge de 17 ans. Il remporte toutes les compétitions de pugilat(sport de l'Antiquitécomparable à la boxe).
Parcours et mort
Il revient à Samos une seconde fois. Il commence à enseigner dans un amphithéâtre à ciel ouvert, l'Hémicycle, sans grand succès.
Il quitte Samos vers -535 .
Il s'installe à Crotone, sur le golfe de Tarente, en Calabre, car la ville a un culte pour Apollon et une école de médecine célèbre. Le célèbre athlète Milon de Crotone, six fois champion aux jeuxOlympiques20, et prêtre d'Héra Lacinia, épouse sa fille, Myïa.
Il appuie un régime politique de type oligarchique, c'est-à-dire « aristocratique », réservé à une élite. Ses conférences publiques attirent 600 personnes. Les Crotoniates l'identifient à Apollon Hyperboréen21.
Il fonde son école à Crotone en -532. C'est une communauté, quasiment une secte, à la fois philosophique, scientifique,politique, religieuse, initiatique. Il fonde d'autres communautés dans les villes d'Italie et de Grèce.
En -510, une révolution populaire à Sybaris, sous la conduite d'un orateur démocrate, Télys, massacre des pythagoriciens, et 500 aristocrates, se réfugient à Crotone. Une guerre s'ensuit entre Sybaris et Crotone, recommandée - selon Diodore de Sicile - par Pythagore. L'aristocratie de Crotone,sous la conduite de Milon de Crotone, l'emporte avec 100 000 hommes contre 300 000 : elle massacre à son tour la population et rase Sybaris22.
Pythagore meurt à Métaponte en -497.
La légende (surtout chez Porphyre et Jamblique) attribue à Pythagore des pouvoirs merveilleux : il apprivoise une ourse, à Olympie il fait descendre un aigle du ciel, il connaît ses existences antérieures, il prédit larévolution à Crotone, il devine la quantité de poissons que vont ramener des pêcheurs, il charme et guérit par sa musique, il entend l'harmonie des sphères célestes, il commande à la grêle et aux vents, etc. À l'époque hellénistique, l'adjectif « pythagoricien » finit par signifier « occultiste, ésotériste, magicien  ».
Doctrine
La pensée de Pythagore lui-même est ainsi recouverte par lesapports successifs de ses disciples. Celle de l'école pythagoricienne couvre tous les domaines : « la science relative aux intelligibles et aux dieux ; ensuite la physique ; la philosophie éthique et la logique ; toutes sortes de connaissances en mathématiques et les sciences 
Arithmétique (et arithmologie)
« Tout est nombre. » Le grand apport de Pythagore, c'est l'importance de la notion de nombreet le développement d'une mathématique démonstrative (mais aussi religieuse). Chez les pythagoriciens, les choses sont des nombres
La science des nombres est à la fois arithmétique, donc scientifique, et arithmologie, donc symbolique. Chaque nombre est un symbole. La justice est quatre, la vie (et le mariage) est cinq52, la perfection est dix, etc53. Philolaos tient que le nombre 1 symbolise...
tracking img