La morte amoureuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1088 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’être humain possède la capacité de rêver, il peut ainsi s’évader dans un monde imaginaire créé pour échapper au quotidien. Dans le monde des rêves, tout est possible, un amour impossible dans la vie réelle est normal dans un rêve. Dans La morte amoureuse, un conte de Théophile Gauthier paru dans la revue littéraire La Chronique de Paris en 1836, un homme épris d’une mystérieuse femme croitassurer son salut en renonçant à l’amour. L’auteur mêle dans son œuvre le romantisme et le fantastique pour créer une atmosphère enivrante pour le lecteur. En lisant le texte de Théophile Gauthier, le lecteur peut voir apparaître des thèmes tels que le rêve, la femme fatale et la religion. Gauthier, en utilisant ces thèmes, peut ainsi marier son conte au romantisme et au fantastique pour le plus grandplaisir du lecteur.
Le romantisme et le fantastique sont beaucoup plus que ceux présents dans les films de notre époque. Ils sont les deux courants littéraires importants du XIXe siècle. Le romantisme est reconnu comme le mouvement de libération du moi et de l’exaltation des sentiments. Le héros romantique exprime ses sentiments par rapport à l’amour et souffre du mal du siècle causé par sonimpuissance humaine. Il est un grand rêveur et accorde une grande place à la spiritualité. Le courant littéraire veut remettre en question les conventions formelles. Les personnages de ce mouvement sont souvent idéalisés. L’homme présent dans les œuvres romantiques éprouve une attirance pour le mystère, ce qui fait tendre le romantisme vers le fantastique et ainsi, relie les deux mouvements. Lepersonnage fantastique est susceptible d’éprouver le doute. Il est souvent confronté à des figures maléfiques qui compromettent la sécurité quotidienne. Des phénomènes étranges peuvent rompre la normale entre le bien et le mal ou entre la vie et la mort. L’espace est souvent associé à des lieux marquants, comme des châteaux ou des cimetières, et peut s’avérer labyrinthique et mélangeant. Lescaractéristiques énumérées ci-haut peuvent aider à identifier un texte appartenant à l’un ou l’autre des deux courants littéraires ou même les deux.
Dans La morte amoureuse, plusieurs thèmes coexistent pour donner un certain charme au texte. Les thèmes du rêve, de la femme fatale et de la religion sont récurant dans ce conte. Le rêve est le cœur de l’histoire de Romuald comme le dit la citation suivante :« […] mais une nuit je fis un rêve. J’avais à peine bu les premières gorgées du sommeil […] » (l.687-688). Avec cette métaphore, l’auteur veut comparer la rêverie à l’alcool, car les deux permettent aux gens de s’évader dans un autre monde. Tout au long de l’intrigue, le personnage principal ne sait plus faire la différence entre le réel et la rêverie. Dans ses rêves, Romuald s’évade dans un mondebien éloigné de sa vie réelle et rejoint une femme qui ne pourrait pas être la sienne dans sa réalité. Cette femme fatale représente le thème à la source de l’intrigue de cette œuvre littéraire. Elle représente l’élément déclencheur par le mystère qu’elle dégage comme le démontré cet extrait : « Morte ou vivante, statue ou femme, ombre ou corps, sa beauté était toujours la même ; […] » (l.704-705). Cette suite d’antithèses comprise dans une gradation démontre bien le mystère entourant la femme de ce récit. Cette femme est idéalisée, elle est sensuellement attirante et perverse par sa condition vampirique ce qui fait tomber le personnage principal, Romuald, dans un amour inconditionnel pour cette créature. Cet amour est presque maudit, car il trouble la paisible existence de celui-ci. Savie de futur prêtre se déroulait sans problème. C’était une vie rêvée qui allait bon train. Ce jeune homme vivait pleinement de religion et glorifiait l’église comme dans la citation suivante : «Vous savez les détails de cette cérémonie : la bénédiction, la communion sous les deux espèces, l’onction de la paume des mains avec l’huile des catéchumènes, et enfin le saint sacrifice offert de...
tracking img