La peau de chagrin balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : La Peau de chagrin de BALZAC

Introduction :

La Peau de chagrin de Balzac, paru en 1831, est un roman que l'on qualifie de polymorphe. Ainsi chaque lecteur peut le percevoirdifféremment : certains voient en lui une réflexion philosophique, d'autres un conte fantastique, un roman autobiographique ou encore une critique de la société de l'époque de Balzac. En réalité, ce romanréunit tous ces registres à la fois, cela permet à chacun de trouver en lui ce que l'on a envie de voir; Balzac a réussi à en faire une œuvre riche qui offre une vision très particulière de la vie, dela mort, de l'amour, de la passion, de la débauche. Nous verrons de quelles façons le lecteur peut-il percevoir et comprendre La Peau de chagrin. La difficulté est de comprendre le point de vue del'auteur, si complexe et varié, et d'analyser l'œuvre par tous les moyens pour ne favoriser aucun point de vue au détriment des autres. Classer La Peau de chagrin dans un unique registre serait impossibleet réduirait considérablement l'intérêt de l'œuvre, c'est pourquoi il est intéressant d'étudier chaque aspect du roman : nous pourrons ainsi le définir comme un conte fantastique, un romanphilosophique et encore comme critique de la société de cette époque.

III- Le roman ne peut pas être classé, c'est une critique de la société de l'époque de BALZAC :

Balzac a vivement critiqué la sociétéde son époque, notamment la science et la bourgeoisie. Il portait sur l'aristocratie un regard envieux et a toujours été frustré de ne pas en faire partie. Pierre Barbéris définit l'œuvre comme «l’histoire d’une jeunesse douloureuse sur le fond d’une révolution trahie ou encore comme « le roman du désenchantement. » La Peau de chagrin est un roman historique qui retrace de manière très précise lesgrands bouleversements politiques, sociaux et moraux de la révolution de juillet. Il décrit très bien le désenchantement de la jeunesse, le climat qui régnait à cette époque, sans pour autant...
tracking img