La radio diffusion au canada avant 1932

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS

TRAVAIL PARTIEL
PRÉSENTÉ À
MONSIEUR MICHEIL FILLION
COMME EXIGENCE PARTIELLE
DU COURS
HISTOIRES DES COMMUNICATIONS (COMM ''

PAR
SAMUEL CADIEUX
MARIE-ÈVE GRATTON GINGRAS

L’ÉVOLUTION LINÉAIRE

15 NOVEMBRE 2005

Table des matières

Introduction………………………………………………………………………………p

Développement :

La radio diffusion au Canada avant 1932- Le contexte historique …………………………………………….………..p
La radio diffusion depuis 1932
- Le contexte historique …………………………………………….………..p

La radio diffusion au Canada avant 1932
- Le cadre juridique  …………………………………………….……..……..p
La radio diffusion depuis 1932
- Le cadre juridique  …………………………………………….……………p

La radio diffusion au Canada avant 1932- La diffusion …………………………………………….…………………….p
La radio diffusion depuis 1932
- La diffusion …………………………………………….…………………….p

La radio diffusion au Canada avant 1932
- La réception …………………………………………….…………………...p
La radio diffusion depuis 1932
- La réception …………………………………………….…………………...p

Conclusion ………………………………………………………………………………p

Bibliographie…………………………………………………………………………….p

Introduction

L’évolution des systèmes de communication

L'évolution des systèmes de communication n'a pas suivi une voie linéaire et prédéterminée. En effet, la façon dont on se sert d'un nouveau mode de communication n'est pas inhérente aux techniques qui le supportent, elle ne va pas de soi. Elle est plutôt déterminée par un ensemble de facteurs culturels économiques etpolitiques. C'est d'ailleurs l'une des grandes leçons qu'on peut tirer de l'histoire des communications...

Développement

La radio diffusion au Canada avant 1932 :

Contexte historique :
L’ensemble du Canada à débuter un peu en retard son industrialisation à la fin du dix-neuvième siècle. Les premières décennies du vingtièmes siècle sont donc la suite logique d’une industrialisation tardive.L’investissement étranger en est parti responsable du développement économique inhérent à cette industrialisation. Grâce à une politique tarifaire favorable, les industries américaines n’hésitaient pas à venir s’implanter au Canada et surtout au Québec. C’est un moment idéal pour le gouvernement d’élargir ses champs d’action sans tomber dans l’interventionnisme exagéré. Le début du 20 siècle amèneles gouvernements à mieux régir la vie économique et sociale, mais la transformation se fait à petit feu. Pendant la première guerre mondiale, le gouvernement fédéral c’est doter de pouvoir extrêmement puissant qu’une bureaucratie trop peu nombreuses de permettra pas d’utiliser à sa guise. Les étapes d’industrialisation sont l’affaire d’une masse de décideurs et les Canadiens, surtout lesfrancophones, n’auront pas leur mots à dire. L’industrie au Québec c’est littéralement envolé avec l’exploitation de nouvelle richesse naturelle. Le bois d’' uvre en est un excellent exemple, avec l’épuisement des ressources américaines le Québec devient un joueur majeur. De 4 % du papier journal consommé aux États-unis en 1900, il passe à 25 % en 1916 et à 62 % en 1932. Les américains investiront beaucoupde capitaux dans le fleuron actuel du Québec, l’hydro-électricité.
Sur le plan social, l’industrialisation n’a pas que des bons cotés, elle crée un prolétariat urbain très vaste. C'est-à-dire une masse d’ouvrier pauvre, vivant dans des conditions de crève faim, travaillant dans des usines insalubres et n’ayant aucune sécurité d’emploie. Un capitalisme presque sauvage qui caractérise les années1920. L’émigration d’un grand nombre de québécois vers les États-unis fut la réaction des conditions de vie crapuleuses des ouvriers
Au cours de cette période, l’Église continue, non sans peine, à jouer un rôle culturel fort probant. Mais avec la venue de la radio, du cinéma et autres moyens techniques nouveaux, l’église est confronté à de sérieux agents de changements. Pour...
tracking img