La yugoslavie de tito

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1859 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Yugoslavie de Tito : Un État socialiste hors du commun?
A) Questions
1) Le Kominform ou Le Bureau d’information est une organisation centralisé du mouvement communiste international de l’époque après la seconde guerre mondiale. Cette organisation est dirigée de Moscou en URSS. Le Kominform accuse la Yugoslavie de ne pas respecter les idéals du communisme dans le fonctionnement del’État. URSS se sent maltraité par le parti communiste yougoslave, qui a été laissée à diriger l’État yugoslave avec une intervention minimale de la part de l’URSS mais qui ne suive pas maintenant la voie communiste correctement selon la vision du Kominform et de l’URSS. La Yugoslavie est reprochée d’avoir abandonné la voie marxiste-léniniste.

2) Premièrement, la Yugslavie est dirigée par un partiunique communiste ce qui est un trait important commun pour tous les démocraties populaires dans les États socialistes (doc.1). Ensuite la Yugoslavie adopte un plan quinguennal sous contrôle de l’Etat et centralise son économie (doc. 2+4). De plus l’économie yugoslave s’orient vers l’industrialisation du pays ce qui est un autre aspect commun pour les États socialistes (doc.3 – 52% - plus qu’unemoitié du produit matériel net est réalisé par l’industrie). Enfin on voit que la Yugoslavie est dirigé par un chef dictateur Tito, qui est le sécretaire général du parti communiste et qui mise en place la démocratie populaire à travers un culte de personnalité forte ce qui est fortement ressemblant aux autres États socialistes, notamment à l’URSS (doc. 5).

3) Premièrement selon l’accusationdu Kominform, les dirigeants de la Yugoslavie abaissent le rôle du parti communiste et s’éloignent de la voie marxiste-léniniste quand ils affirment une position importante des paysans dans l’économie et développement du pays, cela est contre l’idéal de la voie soviétique et sa vision de la lutte pour la rôle dirigeant de la classe ouvrière (doc.1). Cela est lié au fait que l’agriculture reste undomaine important dans l’économie yugoslave et elle n’est pas totalement soumise à la collectivisation 81% du superficie agricole du pays est exploité par le secteur agricole privé, 18% par les fermes de l’État et seulement 1% par des coopératives (doc. 3). Enfin c’est l’autogestion des entreprises qui est une originalité important dans le système économique du pays et qui en faite donne lepouvoir décisionnel partiellement dans les mains des ouvriers, c’est assemblé général des ouvriers qui désigne la direction des entreprises (doc. 5).

4) C’est avant tout le culte de personnalité qui est appliqué dans la direction du pays yugoslave et dans la mise en place de la démocratie populaire. Général Tito qui profite du prestige de sa glorieuse victoire au face des occupants nazi possèdeun grand pouvoir d’influencer les masses. Il est l’homme le plus puissant du pays, le secrétaire général du parti unique communiste et grâce au son pouvoir immense et sa popularité dans la société yugoslave il est permis d’appliquer une dictature.

B) Réponse organisée

La Yugoslavie de Tito : Un État socialiste hors du commun?

La période de la Yougoslavie de Tito est une période de règnedu maréchal Jozif Broz Tito. Cette ère commence en 1945, quand la résistance communiste du maréchal Tito, soutenu par l’URSS libère la majeure partie de la Yougoslavie de l’occupation nazi et fini en 1980 avec sa mort. Après sa victoire en 1945 maréchal Tito forme un gouvernement de coalition avec les communistes aux postes importants et après les élections quand la parti communiste obtient lamajorité des suffrages la Yougoslavie devient un État socialiste avec Tito en tête du parti communiste et alors de l’État. Tito impose la démocratie populaire et fonde un État socialiste dont le fonctionnement est basé sur les principes du communisme, surtout sur l’idéal de former une société sans classe où tous les hommes sont égaux. Pourtant on peut remarquer que la Yugoslavie se distingue...
tracking img