Ussr durant la seconde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’URSS dans la 2e guerre mondiale

Dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir, l’URSS est certaine que tous les problèmes qui furent la cause de la première guerre mondiale, n’ont été que repoussés et ressurgiront très rapidement sous forme d’une nouvelle guerre. Elle sait de surcroît qu’elle ne pourra y échapper car le communisme est l’ennemi de l’Allemagne et de l’Italie fascistes depuis lepacte anti-Kominterm. Pourtant, elle parviendra à se détourner de la menace nazie pendant quelque temps. Cela ne dura que quelques années et elle fut envahie à son tour en 1941 tout en gardant la tête haute et en résistant jusqu’en 1945, date de la victoire.
Malgré cette victoire, la situation avant la guerre n’était pas vraiment favorable à l’URSS. De plus, elle n’était pas prête pour une guerre.Comment a-t-elle pu se préparer à la menace allemande qui pesait ? Comment s’est passée la guerre dans ces immensités semi glacées ? Quel retournement de situation amena les soviétiques à la victoire et qu’elles en sont les conséquences ?
Pour répondre à ces questions, il faut commencer par s’intéresser aux relations politiques que l’URSS entretenaient avec les autres pays d’Europe et à laréaction de cet empire. Nous aboutirons inexorablement sur la déclaration de guerre de l’Allemagne à l’union soviétique et tenterons de rendre compte de l’état de ce front Est, pour finir sur une victoire Alliée qui permis de stopper la progression de l’Allemagne toute puissante et qui lui est désormais plutôt favorable.

L’URSS mène une politique de paix. En effet, depuis 1933, elle essaye d’associertoutes les puissances d’Europe contre le Fascisme. Les politiques Françaises et Britanniques étaient radicalement opposées au communisme et ne pouvaient imaginer une telle alliance. Elles feront tout pour éviter que ces projets de « pactes » n’aboutissent. Pourtant, Hitler avance, il annexe l’Autriche et la Tchécoslovaquie est la prochaine sur la liste. Cette invasion future tire la sonnetted’alarme dans toute l’Europe, mais la volonté de mettre l’URSS à l’écart est telle que pour la conférence de Munich, qui a pour but de discuter du sort de ce pays, l’union soviétique n’est pas invité à participer au débat. Il faut éviter que l’URSS ne joue un rôle important au niveau international. Pire, il y a une volonté des puissances de l’ouest, de diriger la guerre vers l’Est pour que les deuxennemis jurés : Hitler et Staline s’entretuent ou au moins s’affaiblissent et que le reste de l’Europe soit tranquille. Parallèlement à cela, le gouvernement russe continue ses propositions de pacte de paix lorsque qu’Hitler exige Danzig en mars 39. Une fois de plus les gouvernements font la sourde d’oreille. Il y a donc de plus en plus un double problème qui se pose pour l’URSS. Elle voit que laguerre va arriver sur elle, elle n’a aucun soutient, et est de surcroît totalement désuète de matériel et de généraux.
Elle va donc envisager la possibilité de signer un accord avec l’Allemagne pour ne pas se retrouver totalement isolée : Il s’agit du pacte Germano-soviétique signé en août 1939. Il stipule que les deux pays ne s’agresseront pas mutuellement, qu’ils ne soutiendront pas des tiers quiattaqueraient l’un des deux pays et que les différents entre les deux pays seront réglés par des négociations. Il ne semble donc pas y avoir dans ce pacte de quelconque objectif commun entre l’URSS et l’Allemagne.
Malgré cela, l’URSS envahit la Pologne par l’Est et profite tout de même de cet accord pour obtenir la moitié de cette dernière, qui rappelons le, a été conquise grâce à Hitler. Ils nes’arrêteront pas là, et l’Armée rouge envahit la Finlande, et les pays baltes en Juin 1940. Ils récupéreront aussi la Bessarabie qui était une terre Russe avant les révolutions de 1917. Une des justifications russes de ces invasions est la volonté de laisser une zone « tampon » entre l’Allemagne et L’URSS pour éviter de se retrouver tout de suite nez à nez avec l’opposant.
Pourtant, l’URSS...
tracking img