Le charme de la comedie le plaisir de la tragédie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
On remarque qu’il peut y avoir une opposition entre le plaisir et la tragédie, le préjugé serait de penser que ce n’est que la comédie qui peut apporter un plaisir. On se demande comment lespectateur éprouve du plaisir alors que le principale principale trouve la mort et le dénouement est malheureux. Et de même pourquoi la comédie peut ne pas toujours faire rire.
On se demande alors quels sontles éléments qui permettent de dire que ces deux genres théâtraux peuvent apporter du plaisir aux spectateur.

Nous allons faire une brève présentation de la tragédie. La tragédie est à différenciédu tragique(la tragédie est un genre théâtral) dans celle-ci le héros est en conflit entre la liberté et la fatalité, il est manipulé par une force qui le dépasse(dieux, passions humaines,domination…). Le dénouement est malheureux le héros meurt, la mort est une conséquence d’une action, et cette punition suscite la terreur et la pitié du spectateur vis-à-vis du héros. ????

La tragédiepourquoi un plaisir ?
Tout d’abord peut penser qu’il y a le plaisir du langage, les tragédies sont souvent écrites dans un langage soutenu. Par exemple Racine est un des modèle de la tragédie et c’estun grand auteur, qui malgré les décennies continue d’être lu et adapté.
De plus même si le dénouement est malheureux, les spectateurs sont proche des héros parce qu’il y a des émotion qui lesrapprochent du héros. D’une part dans la tragédie le héros meurt parce qu’il a réalisé une action misérable mais comme l’histoire est proche de la réalité il y a une apparence de vérité, les spectateurssont émus envers le héros car sa mort est une punition c’est une conséquence a sa « bêtise » par exemple dans dom juan il est punis car il est infidèle mais le spectateur compatit avec le héros.D’autre part, on peut penser que les conflits et les émotions sont proches de ceux des hommes même si l’histoire a une apparence fantastique. Le spectateur s’identifie au personnage même si il n’est pas...
tracking img