Le classicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1168 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le château de Versailles est sans doute l’emblème le plus connu du Roi-Soleil. Il reflète aussi très bien le mouvement classique. Nous y retrouvons, en effet, toutes les caractéristiques du classicisme. Mais avant toute chose, nous allons découvrir son histoire et ses grands auteurs. Ensuite, nous verrons ses grandes caractéristiques comme le respect des règles, l’idéal humain et la quête de laperfection. Et finalement, nous arborerons son étendue.
Le classicisme commence en 1635 avec la création de l’Académie Française permettant ainsi de codifier la langue. En 1674, Boileau écrit le  manifeste « l’Art Poétique ». Louis XIV s’y intéresse et finance ainsi les auteurs qui créent pour lui plaire, comme il le fait avec Jean-Baptiste Poquelin dit Molière. Cependant, Louis XIV reçoit denombreuses pressions religieuses et imposent la régularité à ses auteurs. Les œuvres doivent être morales. Ensuite ces auteurs commencent à pouvoir représenter à la Cour de Versailles. Mais une contre-réforme a lieu et l’on impose aux auteurs d’inculquer des valeurs morales, sociales et politiques dans leurs œuvres.
On peut dire que Louis XIV est l’un de ses fondateurs. Pendant son règne, au 17èmesiècle, il s’inspire de l’Absolutisme (référence à l’Ancien Régime) pour prendre parti pour ses rigueurs et ses lois s’opposant ainsi au romantisme. Il prend exemple sur les grands auteurs antiques comme Socrate, Homer et Aristote et ordonne aux auteurs de faire de même comme Molière qui à du recommencer plusieurs fois ses pièces à la convenance du roi.
Les autres auteurs incontournables sontNicolas Boileau dont on a déjà cité l'œuvre, Jean Racine et Pierre Corneille qui sont des dramaturges (écrivent des pièces de théâtre), Jean de la Fontaine et ses célèbres fables, François de la Rochefoucauld ; écrivain et moraliste, Marie-Madeleine de la Fayette auteure de « La princesse de Clèves ». Cependant, Molière reste le représentant favori du roi en écrivant un bon nombre de comédies quisont encore jouées et remaniées de nos jours.
Le courant classique se caractérise et se distingue des autres styles par le respect des règles. La vraisemblance, la réalité priment sur le reste. Il n’y a donc aucune évocation à la magie contrairement au fantastique ou aux contes de fées. Il est aussi bienséant donc ne comporte pas de scènes choquantes, ni une description d’une mort atroce et aucunevulgarité ou grossièreté.
Le classique suit la règle des 3 unités, qui est primordial à ce genre :
-         L’unité de temps
-         L’unité d’action
-         L’unité de lieu
Citation de Nicolas Boileau :"qu'en un seul lieu qu’en un seul jour, un seul fait accompli tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli"
Donc nous avons une histoire où il n’y a qu’une seule et même action qui se dérouledans le même lieu ; de préférence un lieu de passage, et dans une période de 24h.
 
L’être humain est représenté dans sa globalité et non individuellement donc nous avons des traits de caractère généraux et non personnels à une seule personne. Des valeurs morales, sociales et politiques sont intégrées dans les œuvres montrant ainsi un homme honnête, sans défaut pouvant dévaloriser l’êtrehumain. Les auteurs classiques sont à la recherche de la perfection en imitant les auteurs de l’Antiquité, la nature et en cherchant à plaire et à instruire.
Le courant classique ne s’est pas contenté du style littéraire, il a évolué dans d’autres arts. Pour la peinture, on peut retrouver le célèbre « portrait de Louis XIV » de Rigaud ou encore celui de « La vierge aux raisins » de Mignard. Le châteaude Versailles, la colonnade du Louvre et le château de Vaux-Le-Vicomte sont les témoignages de cette époque représentant fidèlement les caractéristiques du classique qui pour, la peinture, l’architecture et la sculpture, nous ont appris le respect des proportions et de la réalité.
En ce qui est du théâtre, nous gardons encore ses deux genres particuliers : la tragédie et la comédie étant...
tracking img