Le devoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1116 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Le terme de devoir vient du verbe latin debere, qui signifie « être redevable », « être obligé à ». D'abord faut-il souligner que le devoir relève surtout du devoir éthique, moral, c'est-à-dire de la nécessité de respecter des principes de vie en adéquation avec le droit naturel le plus essentiel. Mais le devoir relève aussi de la nécessité du fait religieux, de l'importance, entreautre, d'aller à la messe le dimanche, de commémorer intrinsèquement la solennité de Pâques, de célébrer la naissance du Christ à Noël, etc. Le devoir a donc plusieurs aspects, des aspects allant du simple accomplissement d'une promesse faite jusqu'au devoir spirituel (Pascal)

Définitions
- Devoir : du latin debere, devoir. C'est une obligation morale considérée elle-même.
- Habitus :étymologiquement, le latin « habitus » signifie manière d'être. Chez Bourdieu, c'est une disposition acquise et durable par laquelle le sujet reproduit des conditionnements sociaux en leur faisant subir une transformation.
- Impératif catégorique : du latin imperare, ordonner, commander. Chez Kant, l'impératif catégorique, le seul qui soit moral, désigne un impératif inconditionné : il ordonne sanscondition.
A distinguer de l'impératif hypothétique, qui, chez Kant, désigne un impératif ordonnant sous condition : le commandement est subordonné aux règles de l'habileté ou aux conseils de prudence : ex. : « Travaille, si tu veux réussir ».
- Morale : du latin moralis, relatif aux mœurs. D'un point de vue philosophique, la morale est un ensemble de règles de conduite tenues commeuniversellement et inconditionnellement valables.
- Morale ouverte : Dans Les Deux Sources de la morale et de la religion, Bergson la définit comme « une poussée, une exigence de mouvement ; elle est mobilité en principe [...]. La morale de l'Evangile est essentiellement celle de l'âme ouverte [...]. L'acte par lequel l'âme s'ouvre a pour effet d'élargir et l'élever à la pure spiritualité une moraleemprisonnée et matérialisée dans des formules. »
- Responsabilité : du latin respondere, répondre, être digne de, etc. La responsabilité, d'un point de vue moral, c'est le fait de répondre totalement de ses actes, de les assumer, et de s'en reconnaitre l'auteur.

Pensées philosophiques
- Saint Thomas d'Aquin : le devoir selon St Thomas doit être un devoir élévateur de l'âme, nous conduisant aubonheur. La morale de St Thomas est une morale de bonheur. Il s'agit d'une morale de l'attrait vers le bien, conformément à la raison, et non pas d'une morale moderne du devoir. St Thomas, dans sa Somme Théologique, déroule un long traité concernant les actes humains, car c'est par nos actes personnels que nous pouvons aller vers le bonheur. Il souligne d'abord l'oeuvre de notre volonté libre, analyséesous son angle moral, en distinguant l'acte bon et l'acte mauvais. Il met particulièrement en avant que nos passions – que sont l'amour, la haine, la convoitise, la tristesse – dirigent notre âme vers le pire. Il s'attaque alors aux « habitus », c'est-à-dire les capacités intrinsèques de la nature humaine ayant pour fin l'action : les vertus et les vices sont les « habitus » essentiels auxquelsSt Thomas s'intéresse. Parmi les vertus, il distingue les vertus théologales – la foi, l'espérance, la charité – et les vertus cardinales – la prudence, la justice, la force d'âme, la tempérance. St Thomas incite donc l'Homme, par sa raison, à œuvrer, via ses devoirs, à l'accomplissement de la morale, lui permettant ainsi d'accéder à terme au bonheur.
- Bergson : Il parle d'abord de «l'obligation morale », différente du devoir, qui se ramène, dans son essence, à un système d'habitudes exerçant une pression sur notre volonté, pression d'origine essentiellement sociale. N'est-ce pas la société qui trace à l'individu le programme de son existence quotidienne ? Au fond de l'obligation morale, il y a donc l'exigence sociale, non point celle de l'humanité entière, mais celle de la société...
tracking img