Le monde arabe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1944 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De puis les événements du 11 septembre, les Occidentaux perçoivent les pays musulmans comme des arriérés. Les droits de la femme, la liberté et la laïcité n’ont pas leur place. De ce que nous connaissons s’est les religions qui prédomine et que ces des pays violent. La démocratie politique n'a de fait jamais existé sur la terre musulmane et les droits de l'homme n'y ont jamais été reconnus.Peut-il avoir une démocratie dans le monde arabe?

Nous allons pour cela nous tourner exclusivement vers les pays musulmans, notamment arabes, s'interroger sur l'histoire et le message que délivrent les textes fondateurs de cette religion, nous allons tenter de comprendre les interprétations du Coran et ainsi essayer d'expliquer pourquoi aujourd'hui, aucun pays de culture musulmane ne connait derégime politique comparable à une démocratie.

Tout d’abord, nous allons détermine si l’islam est une religion différente des autres. Ensuite, nous déterminerons la relation des musulmans avec la démocratie. Il va être nécessaire de déterminer la différence entre l’islam et l’islamisme.

L’ISLAMISME
L’islamisme est un mouvement politico-religieux qui préconise l’islam radical pour appliquer laloi divine au différente instituions social. Afin de comprendre l’islamisme il faut le différencié des courants traditionnelles, intégrisme, réformisme et néo-fonda mentalisme. L’islamisme n’est pas un retour à la tradition, mais plutôt un changement de perception pour crée un nouveau ordre. L’islamisme n’est veut pas moderniser l’islam, mais il croit qu’il faut islamiser la modernité. Il affirmequ’il est impossible de modernisé l’islam car cela viendrait à l’encontre des principes fondamentaux. L’islamisme veut créer un État islamique car l’islam s’agit d’un système total. Il explique que l’islam est construit de façon a permettre de construire un État autant sur les aspects religieux que sur la vie de la société, le droit, le politique et tous se qui englobe la gestion d’un État .L’ISLAM
L’islam est une soumission complète à Dieu. Dieu détient tous les pouvoirs également ceux du religieux et il est représenté par des textes religieux. Le Coran est des textes de Dieu qui correspondant à un enseignement ainsi que la vie du prophète constituant un exemple que tout musulman doit s’efforcer d’imiter, cela s’appelle la sunna . D’après ses propos, il serait difficile d’implanterla démocratie qui relaierait la religion aux seconds plans. De plus, les trois pouvoirs d’un État (législatif, exécutif et judiciaire) se retrouvent seulement dans l’islam.
Les dirigeants justifiant ses paroles et ses actes de la Charia (la loi divine issue du Coran) et de la Sunna (actes et paroles du prophète). C’est une stratégie de légitimation. Par ailleurs, son pouvoir ne pouvait être remisen cause que s’il altérait aux principes religieux. Les contestations se dotaient ainsi d’une légitimité supérieure à celle du dirigeant. C’est à celui qui défendrait le mieux les valeurs islamiques. La fonction première de ce dirigeant est de protéger l’Umma, de défendre la foi et de protéger la cité du chaos. C’est une notion indispensable qu’il est essentiel de mettre en rapport avec ladémocratie. Le Coran fait référence à une communauté, il n’y a pas de société civile ou de société politique. Il n’y a qu’une masse où l’individu n’a pas d’importance. Alors, la notion de citoyenneté n’est pas présente ce qui est l’une des bases essentielles de la démocratie. Les pouvoirs législatifs et judiciaires subissent ainsi la même influence que le pouvoir exécutif et le droit et les peinesdépendent des traditions de la Charia .
Cette caractéristique ne permet à priori aucune conciliation entre islam et démocratie. Peu importe le régime politique, l’essentiel est de se conformer aux valeurs coraniques. Les politiques occidentales privilégient donc les libertés fondamentales alors que les états basés sur la religion musulmane s’intéressent à la foi.
L’islam est plural, il est...
tracking img