Le monde en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A. L’état du monde en 1945 annonce la Guerre froide

Un monde meurtri, détruit et traumatisé

• Le bilan humain de la Seconde Guerre mondiale est effroyable : elle cause plus de 60 millions de
morts, soit six fois plus que pour la Grande guerre. C’est surtout en Europe de l’Est et en Asie que
l’essentiel des victimes sont dénombrées. Les civils – et c’est une nouveauté – représente lamoitié des
victimes de la Seconde Guerre mondiale. Ceci s’explique à la fois par :
- les intenses bombardements sur les villes (250 000 morts à Hiroshima en août 1945) ;
- le rationnement et les pénuries qui favorisent les maladies et fragilisent les organismes ;
- les exécutions et les déportations massives qui font plus de 15 millions de victimes.

• Le bilan économique matériel est tout aussiconsidérable. De très nombreuses infrastructures sont
détruites lors des combats ou volontairement par les populations qui fuient (en URSS, on utilise la
technique de la « terre brûlée » devant l’avancée de la Wehrmacht pour éviter que le potentiel
économique tombe aux mains de l’ennemi). Les logements, les infrastructures de transports et les
unités de productions sont largement abîmées voiredétruites, ce qui accroît le nombre de sans-abris,
rend les communications difficiles et renforce les pénuries. Selon les Etats, la production agricole et
industrielle chute de 30 à 70% par rapport au niveau de 1939 : les travailleurs sont plus exposés au
chômage et tout le monde rencontre des difficultés à s’approvisionner.
• Le bilan financier de la guerre est catastrophique. Les Etats sesont fortement endettés pour financer
le conflit (et continuent de le faire à la libération pour financer la reconstruction). Entre 1939 et 1945,
les dettes de l’Etat britannique triplent. D’autre part, tous les Etats ayant connu la guerre sont frappés par
l’inflation, ce qui dégrade la valeur des monnaies (car l’offre est nettement inférieure à la demande) :
en France, le taux d’inflationatteint 38% en 1945 contre 63% en 1946.

• La Seconde Guerre mondiale se caractérise enfin par plusieurs massacres de masses et génocides, dont
le bilan s’élève à plus de 15 millions de victimes, tous pays confondus (dont 6 millions de juifs). Cette
guerre atteint un degré de barbarie jusque là inégalé. La découverte des camps nazis provoque un
véritable choc moral dans les esprits : le mondeprend conscience de l’horreur subie par les victimes et
s’interroge. Comment des hommes ont-ils pu faire cela ? Pourquoi les victimes n’ont-elles pas résisté ?
Les Alliés étaient-ils informés de ces massacres ? Dès 1945, une nouvelle notion juridique – le « crime
contre l’humanité » – est spécifiquement définie pour juger ces crimes :
- à Nuremberg entre novembre 1945 et octobre 1946, pour jugerles criminels de guerre nazis.
A l’issue du procès, sur les 24 accusés, 12 sont condamnés à mort puis exécutés ;
- à Tokyo entre janvier 1946 et novembre 1948, pour juger les criminels de guerre japonais. A
l’issue du procès, sur les 28 accusés, 7 sont condamnés à mort puis exécutés.
Un monde à reconstruire sur de nouvelles bases

• En février 1945, Staline, Roosevelt et Churchill serencontrent à Yalta, en URSS pour évoquer la
nouvelle organisation de l’Europe après 1945. Là, ils envisagent la division de l’Allemagne en quatre
zones d’occupation (une pour chacun de leur pays et éventuellement, une pour la France). Ils évoquent
les moyens de procéder à la dénazification de l’Allemagne, notamment par l’organisation d’un procès
pour juger les criminels de guerre nazis. Ilsenvisagent également la création d’une Organisation des
Nations unies afin de garantir la paix internationale.

• En juillet et août 1945, Staline, Truman et Attlee se rencontre à Potsdam, en Allemagne, pour finaliser
les décisions prises à Yalta quelques mois plus tôt. L’Allemagne ayant été vaincue, ils mettent
concrètement en application la division du pays et organisent le procès. Ils évoquent...
tracking img