Le monde en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE 1. LE MONDE DE 1945 À NOS JOURS

INTRODUCTION : LE MONDE EN 1945 (livre p. 18-43)
2-3 heures

Photo p.19 : en quoi ces 2 photos résument-elles l’année 1945 ?
Intro :
- 2 septembre 1945, la capitulation japonaise met fin à la 2nde GM
- une guerre de six ans qui fut la plus meurtrière et la plus étendue de l’histoire
- elle se termine par la découverte des camps de concentration etd’extermination et l’utilisation de la bombe atomique

Prb. Par delà le traumatisme, en quoi l’année 1945 est-elle aussi marquée par des signes d’espoir et de renouveau ?

I. Un monde meurtri

A. Entre 55 et 60 millions de morts
- six fois plus de morts que lors de la 1ère GM
- doc.1 p.30 :
- pertes militaires considérables notamment pour l’URSS et l’Allemagne
- pertes civiles aussitrès importantes :
- techniques de guerre : bombardements (photo p.25, ville symbole du nazisme ; ex de Dresde 800 avions bombardiers, 3000 tonnes de bombes, 35000 morts à Dresde en février 1945 ;
- doc.2 p.32 : + de 100000 morts à Hiroshima et Nagasaki en août 1945 + 200 000 morts sous l’effet des radiations)
- doc.1 p.32 : l’extermination de masse de plus de 5millions de Juifs, des Tziganes et des Slaves (ex : La Pologne)
- l’opération sankô sakusen (les « trois tout » : « tout tuer, tout brûler, tout voler ») menée par les Japonais en 1942 en Chine, aurait entraîné 2.7 millions de morts.
- carte p.22-23 : la fin de la guerre s’accompagne en Europe du plus gigantesque mouvement de populations de son histoire : près de 15 millionsd’Allemands sont expulsés ou fuient l’armée rouge ; des millions de travailleurs forcés et de prisonniers de guerre rentrent chez eux.

B. Un monde en ruine
- destruction massive des moyens de productions et de transports notamment en Europe, URSS (doc.2 p.30) et au Japon (ex : la production industrielle a baissé de 50 % en Europe)
- pillage nazi + ponctions monétaires effectués par l’Allemagne --- fortendettement des pays
- la pénurie --- hausse des prix alors que le chômage est fort --- baisse du pouvoir d’achat --- rationnement des vivres et dvpt du marché noir durent longtemps après la guerre notamment en Allemagne
- à l’inverse enrichissement de certains pays notamment les EUA

C. Un traumatisme moral
- doc.4 p.33 : découverte des camps et retour des déportés créent un traumatismerétroactif --- punir les coupables devient un devoir moral ; création des tribunaux internationaux de Nuremberg et de Tokyo pour juger les responsables nazis et japonais avec un nouveau chef d’accusation : crime contre l’humanité (p.24)
- doc.3 p.33 et question 5 p.33
À l’instar de la proclamation de Truman (« nous avons gagné (…) la course à la découverte »), une grande partie de la presse titresur la « révolution scientifique [que représente] la première bombe atomique » (Le Monde daté du 8 août). L’écrivain et philosophe français Albert Camus (1913-1960), éditorialiste du journal Combat, journal clandestin de résistance (dont le premier numéro sorti librement date d’août 1944) dénonce la légèreté avec laquelle les medias accueillent la nouvelle : « le monde (…) est peu de choses. C’estce que chacun sait depuis hier grâce au formidable concert que la radio, les journaux et les agences d’information viennent de déclencher au sujet de la bombe atomique ». Camus souligne en creux et par la position qu’il prend, leur manque de réflexion politique et philosophique. À l’accueil favorable de la « révolution scientifique », l’éditorialiste oppose « le meurtre organisé » auquel « lascience se consacre », dénonçant ainsi l’utilisation militaire des avancées scientifiques.
Hiroshima apparaît comme le résultat de la brutalisation des esprits amorcée depuis la 1ère GM ; désormais l’humanité a conscience qu’elle a les moyens de se faire disparaître ; angoisse pour l’avenir --- nécessité de reconstruire un monde nouveau

II. Bâtir un monde meilleur

A. Assurer une paix...
tracking img