Le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (662 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
* Le Monde : Lagardère et Prisa prêts à monter dans le capital

| Mise à jour :
Les groupes de médias français et espagnol pourraient devenir majoritaires dans le capital du holding intermédiairedu groupe.

Prendre le pouvoir de la vénérable institution du monde plutôt en douceur qu'en force… c'est ce que tentent actuellement les deux actionnaires de poids que sont le groupe Lagardère etl'éditeur de presse espagnol Prisa. Hier, dans les colonnes de son principal titre, le quotidien El Pais, le groupe ibérique, expliquait qu'il étudiait « une hausse de sa participation» dans lequotidien français «dont il possède 15%». Un porte-parole du groupe y précisait que, parallèlement, le groupe Lagardère, qui possède 17% du journal français, pourrait lui aussi élever sa part. «Si lesdiscussions aboutissent, Lagardère pourrait assurer un rôle opérationnel tandis que Prisa garantirait l'indépendance éditoriale du journal», ajoutait encore El Pais. Le quotidien espagnol et Le Monde sontculturellement proches. Né le 4 mai 1976, durant la transition démocratique espagnole, El Pais a pris modèle sur le quotidien français où certains journalistes espagnols sont venus y faire leur classe.Ces déclarations, qui se veulent rassurantes, reprennent les propos «informels» tenus la veille par Didier Quillot, le patron de la filiale Lagardère Active et membre du conseil de surveillance duMonde, et Juan Luis Cebrian, président de Prisa, à l'égard de la société des rédacteurs du Monde (SRM), actionnaire de référence (21,87%) du holding de tête du groupe Le Monde et partenaires associésqui détient elle-même 60,40% de la société Le Monde. Avec son amabilité traditionnelle, Juan Luis Cebrian a expliqué en quelques mots que compte tenu de la fragilité économique du quotidien (perteopérationnelle de 5 millions d'euros attendue en 2007) et du prochain remboursement (5 millions en 2009) lié aux obligations remboursables en actions (ORA), les deux actionnaires étaient prêts à...
tracking img