Le nouveau capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3388 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de Lecture

Le nouveau capitalisme
Dominique PLIHON

D. PLIHON est professeur d’économie à l’université Paris-Nord, membre du Conseil d’analyse économique (CAE) et président du Conseil scientifique d’Attac.

Double intérêt de l’ouvrage :

- il donne une analyse complète des transformations du capitalisme depuis ces 2 dernières décennies et encore en cours actuellement.
-il permet de faire une analyse sur les thèmes de l’importance croissante de la finance sur le reste de l’économie et sur l’Etat, l’instauration d’un nouveau mode d’accumulation, favorisé par le développement des nouvelles technologies et le besoin de nouvelles régulations politique pour maîtriser la mondialisation.

Constat de base :

“ Le capitalisme n’a cessé d’évoluer au cours de sa longuehistoire : la période actuelle marque une transition vers une nouvelle étape, marquée par la domination de la finance et du savoir ”.
Plihon entreprend de définir en quoi consiste le “ nouveau capitalisme ”. Pour lui, le capitalisme “ actionnarial ” est un nouveau régime qui est en rupture profonde avec le capitalisme des “ Trente Glorieuses ”.

Chapitres : I/ La 3ème révolutionindustrielle
II/ La globalisation financière

Plihon fait remonter le nouveau système plus loin avant la "troisième révolution industrielle". Celle qui a vu le jour au début des années 90, avec l’essor des nouvelles technologies, des biotechnologies, etc.
Cette économie de la connaissance, de l’immatériel et des réseaux a été analysée par d’autres, comme Jeremy Rifkinet son Age de l’accès. Ce qui l’intéresse surtout, c’est le volet financier de ce capitalisme. Il rappelle la spectaculaire montée en puissance de la finance, qui a marqué l’abandon progressif du modèle fordiste depuis les années 80. L’essor du "néolibéralisme", le recul de l’Etat, la priorité donnée auxactionnaires sur les salariés, la précarisation du travail, le recul du syndicalisme, l’explosion de la spéculation, la privatisation du vivant... entre autres ce qui, selon l’auteur, constitue ce nouveau "capitalisme actionnarial".

La 1ère partie du livre (2 premiers chapitres) présente les deux moteurs de cette grande transformation :

- Les nouvelles technologies de l’information etde la communication (NTIC) bouleversent en profondeur les entreprises, la société et l’économie mondiale.
Elles sont à l’origine d’une nouvelle vague technologique, “ une troisième révolution industrielle ”. Elles concernent essentiellement la téléphonie, l’audiovisuel et l’informatique.
Pour Plihon, l’économie est aujourd’hui de plus en plus fondée sur la connaissance et l’immatériel.Les NTIC produisent plusieurs effets majeurs sur l’économie :
“ Elles permettent de gagner en efficacité, en particulier dans le domaine du traitement, du stockage et de l’échange d’informations ; elles favorisent la formation et la croissance de nouvelles industries ; elles poussent à l’adoption de modèles organisationnels originaux visant à mieux exploiter les nouvelles possibilités deproduction et de distribution de l’information ”.

Dominique Plihon reprend la thèse de Jérémy Rifkin  de “l’économie de l’accès” :
“Au fur et à mesure que le contenu en information et l’interactivité des produits s’intensifient, ceux-ci changent de nature. Leur valeur réside moins dans leurs propriétés physiques que dans leurs capacités à donner accès à des prestations immatérielles. L’accès debiens est remplacé par un système d’accès contrôlé par les entreprises à travers diverses procédures de location, de concession, de droits d’admission, d’adhésion ou d’abonnement qui en définissent l’usage provisoire.
Dans cet univers, l’accès remplace la propriété, la location se substitue à l’achat ; les consommateurs n’achètent plus de voitures, ils paient des services de location automobile ”....
tracking img