Le pain, francis ponge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (905 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Publié en 1942, Le Parti pris des choses est un recueil de poèmes écrits par Francis Ponge. L’auteur, qu’on peut rapprocher du mouvement surréaliste, y décrit des éléments de la vie quotidiennechoisis pour leur banalité apparente. Le poème étudié s’intitule Le Pain. Le poète le décrit sous plusieurs angles dans une optique didactique. Nous verrons par quels procédés le poète le valorise, etcomment il donne à son poème la forme d’une définition complète. Premièrement, dans sa subjectivité qui influence le lecteur. Secondement, avec un langage poétique qui contribuera à donner l’image d’unpain plein de richesses insoupçonnées.

Le poète s’émerveille de l’aspect extérieur, et à la fois fait part de son incertitude quant à la composition de la mie. D’abord, il décrit les reliefs dela croûte comme des dessins parfaits : « Et tous ces plans dès lors si nettement articulés ». Une lumière qui pourrait être celle du Soleil à son coucher vient justement mettre en lumière cettecréation méritante : « ces dalles minces où la lumière avec application couche ses feux ». L’harmonie imitative en « R » fait allusion au craquement de la croûte du pain, montre cette admiration : « surface», « impression quasi panoramique », « articulés ». Il a clairement un parti pris pour la croûte, et l’affiche en dépeignant la mie péjorativement : « sans un regard pour la mollesse ignoblesous-jacente ». Le pain est vu comme une « masse amorphe », puis la métaphore « ce lâche et froid sous-sol » montre que certains aspects sont nettement méprisés. La mie est même comparée à des éponges,comparaison qui induit aussi un rapprochement des fonctions de la mie et de l’éponge, connotée péjorativement. Quant au pain en entier, le moment où il rassit est évoqué en détail : « Lorsque le pain rassitces fleurs fanent et se rétrécissent : elles se détachent alors les unes des autres, et la masse en devient friable… ».
Même si l’expression poétique de l’auteur est vraiment personnelle,...
tracking img