Le paradoxe pinochet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3137 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier Historiographique : Le paradoxe de Pinochet
« J’espère que l'armée n'aura pas à descendre dans la rue, parce que ce sera pour tuer. » Pinochet 1973

Le combat contre le communiste a t'il amené les Américains à s'introduire dans la politique du chili jusqu'à renversé une démocratie pour y instaurer un régime autoritaire commandé par le général Augusto Pinochet ?

Pour répondre cettequestion il faut se pencher en tout premier du coté de l'affronte ment idéologiq ue et politique qui opposa les deux superpuissances Américaine et Soviétique durant la période de 1947 à 1991 que l'on appela la Guerre Froide. En 1945, face aux États européens ruinés par la Seconde Guerre mondiale, deux superpuissances émergent dans le contexte géopolitique mondial. Les États-Unis détiennent lemonopole nucléaire depuis les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki en /août/1945 et disposent d’une puissance économique et financière inégalée. L’Union soviétique possède une force militaire décisive en Europe centrale et orientale et un prestige politique considérable. Une guerre d'un nouveau genre oppose alors les deux grands, une guerre d'influence pour gagner à sa cause les pays dutiers-monde, « l'équilibre de la terreur » est instauré par la découverte en 1949 de la bombe nucléaire par les soviétiques. Ainsi à la fin de l'année de 1969 dans cette optique de contrôle, trois généraux du Pentagone reçoivent à dîner quatre militaires chiliens dans une villa de la banlieue de Washington. Leur conversation, porte sur le seul sujet qui semble intéresser tous les Chiliens à l’époque: les élections présidentielles du mois de septembre prochain. Au dessert, un des généraux du Pentagone demande ce que ferait l’Armée chilienne si le

candidat de la gauche, Salvador Allende, gagnait les élections. Le général Toro Mazote répond alors : « Nous prendrons le Palais de la Monnaie en une demi-heure, même s’il nous faut l’incendier ! » . Un des convives était le général ErnestoBaeza, directeur de la Sécurité nationale du Chili. lors du coup d’État, c’est lui qui coordonna l’assaut du palais présidentiel et donna l’ordre d’y mettre le feu. Pendant ces jours agités, deux de ses subalternes deviendront célèbres dans la même journée : le général Augusto Pinochet, président de la Junte militaire, et le général Javier Palacios, qui participa à l’attaque finale contre SalvadorAllende. Autour de la table se trouvait aussi le général de brigade aérienne Sergio Figueroa Gutiérrez, actuel ministre des Travaux publics et ami intime d’un autre membre de la Junte militaire, le général d’aviation Gustavo Leigh, qui ordonna de bombarder le palais présidentiel avec des missiles, le dernier invité était Arturo Troncoso, aujourd’hui amiral et gouverneur naval de Valparaíso, il dirigeala sanglante purge des officiers progressistes de la marine de guerre, après avoir entamé le soulèvement militaire à l’aube du 11 septembre 1973.

Ce diner fut en fait le premier contact du Pentagone avec des officiers chiliens mais pas le dernier, en effet d'autre réunions de se type suivirent, lors de celle ci l’accord final fut scellé : les militaires chiliens les plus proches de l'idéologieet des intérêts des États-Unis prendraient le pouvoir si l’Unité populaire, groupe socialiste, venait à gagner les élections, la décision etait prise, la peur des Etats Unis de voir emmerger un nouveau régime socialiste, apres Cuba, dans leur zone d'influence etait intolérable. Malheureusement l'opération ne peut se dérouler à la suite des elections de septembre 1969, c'est 4 ans plus tard le 11septembre 1973 que le coup d'état a lieu. La CIA et d'autre service de renseignement avait soigneusement étudié le terrain avant de se lancer, des enquetes d'opinion avait été organisé en secret auprès de la population pour déterminer avec qu'elle probabilité Salvador Allende avait des chances d'etre élus, à son election Helms conseiller du président Nixon réunit les principaux responsables de...
tracking img