Le prince. machiavel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4025 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nicolas Machiavel : Le Prince. Traduction A. N. Amelot, Amsterdam Chez H. Wetstein, 1683.



Le livre porte la mention : « A son altesse sérénissime, monseigneur, monseigneur le Grand Duc de Toscane » ajoutée par le traducteur, A. N. Amelot. Machiavel l’avait dédié, quant à lui à Laurent II de Médicis, père d’Alexandre, et premier duc de Florence. Ensuite, le même traducteur propose dechercher dans Tacite les principales influences de Machiavel.

Préface :

Si Machiavel fut souvent associé à « un Maître de tyrannie », rappelle Amelot, c’est une erreur puisqu’ « il parle très fortement contre les tyrans » dans son chapitre X du Prince.

Le Prince :

« Ceux, qui veulent gagner les bonnes grâces d’un prince, ont coutume de lui offrir ce qu’ils ont de plusrare chez eux, ou ce dont ils savent qu’il fait son plaisir ordinaire » ; telle commence l’œuvre de Machiavel. Lui ne veut offrir à son Prince ni armes, ni chevaux, mais sa « connaissance des actions des grands hommes » ; afin qu’elle puisse lui servir à régner en maître. Le livre exprime le « désir extrême » de Machiavel de voir son Sir « parvenir à la puissance ». Ainsi, « il faut êtreprince pour bien connaître le caractère des peuples, et populaire pour bien savoir celui des princes ».

Chapitre 1
Combien y a-t-il de sortes de principautés et comment acquérir la principauté.

« Tous les états et toutes les seigneuries, qui ont eut et qui ont autorité sur les hommes, ont été, ou sont des républiques ou des principautés » ; commence Machiavel. Elle est soit « héréditaire» soit acquise « par les armes d’autrui ou par les siennes : par le bonheur et par la vertu ».

Chapitre 2
« Des principautés héréditaires »

Les états héréditaires sont considérés comme bien plus facile à conserver que les états nouvellement acquis, « parce qu’il suffit de ne point outrepasser l’ordre des ancêtres et de s’accommoder au temps » (Influence profonde de l’histoire deTacite). En suivant ainsi l’ordre ancien, le prince ne contrarie que rarement ses sujets (on note une notion d’habitude ou de « coutume » qui aurait pour fin de rendre les hommes plus dociles envers le pouvoir qui les dirige) qui ont dès lors moins de raisons de les haïr (et une notion d’amour et de haine des sujets envers leur souverain, et qui doit tendre vers la considération pour celui-ci, qui est «naturelle », pour que l’état soit assurément plus solide). Toute mutation de l’état laisse toujours de quoi en faire d’autres et ce sont sur les ruines des anciens que s’élèvent les nouveaux.

Chapitre 3
« Des principautés mixtes »

Donc, « toute principauté nouvelle à des difficultés à surmonter ». La « mixte » vient d’une société héréditaire à laquelle a été adjoint un membrenouveau. Car les hommes s’accordent volontiers à changer de prince, à la condition d’en trouver un meilleur. En effet, s’emparer de la principauté, c’est immanquablement se faire des ennemis, ne serait-ce que les gens de guerre qu’il faut alors embaucher pour en donner la preuve. Il faut conserver les anciennes coutumes et qu’il n’y ait « point d’antipathies naturelles » pour que les « hommes viventparfaitement ensemble ». Il faut sans cesse se « trouver sur les lieux », c'est-à-dire occuper les possessions, afin de pouvoir prévenir les désordres ; c’est une des principales condition du pouvoir et de sa conservation, que de savoir prévoir les désordres à venir, afin d’y remédier à temps. Ainsi les « colonies » sont des « clés de l’état », car en plus de ne nuire qu’à un petit nombre (ceuxqui se voient dépouillés de leurs terres), elle en ravie un plus grand (ceux qui en bénéficient) et tient ces derniers sous la terreur qu’il leur arrive la même chose, « s’ils font quelques fautes » (La propriété est donc, semble-t-il, un facteur du bien être, donc du bonheur, des gens ; l’absence de propriété revenant à l’exact contraire). Si au lieu d’employer les colonies on choisit la «...
tracking img