Le « proces du singe » : darwin contre la bible

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (484 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En 1859, Charles Darwin publiait L’Origine des Espèces en Angleterre, expliquant sa théorie sur l’évolution. Cette théorie relate l’évolution graduelle des espèces vivantes sur Terre, fruits d’uneévolution guidée par la sélection naturelle au cours du temps, conduisant à la conclusion que l’Homme descend du singe. Ce concept étant opposé à la doctrine biblique (qui affirme que l’Homme a étécréé par Dieu), fut censuré par l’Etat du Tennessee, le Butler act qui interdisait « à tout enseignant d'université, d'école normale ou de toute autre institution publique, financée entièrement oupartiellement par les fonds d'Etat, d'enseigner une théorie qui nie l'histoire de la création divine de l'homme, telle qu'elle est enseignée dans la Bible, et qui prétend que l'homme descend d'un ordreinférieur d'animaux. »
Le procès du singe, connu aussi sous le nom de « le procès Scopes », est un procès qui eut lieu aux Etats-Unis d’Amérique, à Dayton (dans le Tennessee) du 10 au 21 juillet 1925. Cefut l’un des plus célèbres procès de l’Histoire américaine, qui opposa les créationnistes et les évolutionnistes –les premiers soutenant la création d’origine divine, et les seconds soutenant lathéorie de Darwin sur l’évolution. Ce procès de huit jours attira 3000 visiteurs et plusieurs centaines de journalistes ; ce fut le premier procès radiodiffusé nationalement de l’Histoire.
John ThomasScopes, professeur à l’école publique de Dayton, y était jugé pour avoir enfreint le Butler act (il avait enseigné a ses élèves la théorie de l’évolution). Le procès était en fait un stratagème del’ACLU (l’Union Américaine pour les Libertés Civiles), des libéraux donc, afin d’abolir une loi aussi intolérante que le Butler act. Il s’agissait qu’un citoyen condamné fasse appel et passe devant laCour Suprême afin que celle-ci considère si la loi en question était constitutionnelle ou non. L’Etat du Tennessee était représenté par l’avocat William Jennings Bryan (engagé dans la lutte...
tracking img