Le reveil pentecotiste de 1906

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7916 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Frank Bartlemen : L'Intercesseur du Réveil de Pentecôte d'Azuza Street (1871-1935)
http://sentinellenehemie.free.fr/bio_bartemen.html 26/11/10
par Guido Kuiwas
William J. Seymour et Frank Bartlemen sont les deux noms qui sont le plus souvent associés aux instruments qui ont été utilisés pour déclencher le Réveil d'Azuza Street. A bien des égards, ils étaient différents l'un de l'autre maistous les deux étaient des jeunes hommes qui avaient un désir peu commun de connaître le Seigneur et de voir Sa puissance restaurée dans l'Eglise.
Seymour était incontestablement le conducteur du réveil, et c'est lui qui détenait l'autorité sur terre, mais Bartlemen était l'intercesseur qui détenait l'autorité avec Dieu.
En 1904-1905, Bartlemen commença à désirer ardemment plus de puissance. Ilreçut le lourd fardeau de voir le même genre de réveil que celui dont il avait entendu parler au Pays de Galles, qui changea non seulement des individus, mais aussi des villes entières. Plus il travaillait, plus il combattait dans la prière dans le but de voir une telle visitation de Dieu.
A Los Angeles, ainsi que dans de nombreux endroits à travers le monde entier, les cœurs étaient préparés toutcomme l'était Bartlemen. Au temps voulu de Dieu, ils allaient plus tard venir ensemble dans la petite mission fermée d'Azuza Street. Là, ils allaient former ensemble une étincelle qui allait un jour enflammer les nations.
Ceci était un des éléments uniques du réveil d'Azuza Street: il n'était pas uniquement centré sur un seul homme. De même que Paul n'aurait pas pu être libéré dans son appeld'apôtre si Barnabas n'était pas venu le rejoindre, nos propres destinées dépendent souvent de notre humilité à chercher ceux auxquels nous avons besoin d'être joints en vue d'accomplir Ses desseins. Même Jésus se soumit au ministère de Jean-Baptiste avant de rentrer dans Son propre appel. Le Seigneur a conçu ainsi Ses plans afin que nous ayons tous besoin les uns des autres. Plus nous sommes capables denous humilier pour nous associer à d'autres, plus nous porterons du fruit en définitive.
Le 1er mai 1904, un semblant de réveil éclata dans l'église épiscopale méthodiste de Lake Avenue à Pasadena. Des intercesseurs avaient prié pour qu'un réveil survînt à Pasadena et le Seigneur exauça leurs prières. Bartlemen visita l'église et fut profondément touché. Le fait que l'autel se remplissait d'âmesen recherche l'encourageait à se déterminer à voir le Seigneur agir de la même manière à Los Angeles.
Cette même nuit, il rédigea des remarques prophétiques dans son journal. Il commença à énumérer les futurs dangers qui certainement allaient talonner de près le grand réveil à venir dont il pensait qu'il était proche. Il écrivit que: "Beaucoup d'églises passeraient à côté du réveil parcequ'elles seraient restées dans l'auto-satisfaction."
Leur succès ou leur échec en définitive, écrivait-il, dépendrait du fait qu'elles resteraient ou non suffisamment humbles pour rechercher la grâce de Dieu. Il ressentait que si ceux qui seraient utilisés dans le réveil se laissaient emporter par le sentiment de leur propre importance, cette grande opportunité serait perdue.
Bartlemen écrivit que:"Dieu a toujours recherché un peuple humble. Il ne peut pas utiliser autre chose…. La préparation du cœur dans l'humilité et la séparation sont toujours grandement nécessaires avant que Dieu ne puisse venir par la suite. La profondeur de n'importe quel réveil sera déterminée exactement par l'esprit de repentance qui est atteint. En fait, il s'agit là de la clé de tout réveil véritable né de Dieu."Bartlemen lut ensuite le livre de S.B. Shaw, "The Great Revival in Wales" (Le Grand Réveil au Pays de Galles), et le feu allumé dans son cœur ne pouvait plus se contenir. Délaissant sa profession séculière afin de se consacrer à plein temps au ministère, il en était arrivé à un stade où il devait soit périr, soit voir le réveil. Il en était si affamé qu'il perdait même son appétit. "L'homme ne...
tracking img