Le temps des loisirs en france fin xix fin xxeme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Verger Paul-Félix
HB BL
21/04/10

Le temps des loisirs en France, fin XIX - fin XX eme.

"A la base de notre civilisation, il y a la liberté de chacun dans sa pensée, ses croyances, ses opinions, son travail, ses loisirs"
Charles de Gaulle, extrait du discours au club français d'Oxford, le 25 novembre 1941.

Les loisirs ont souvent été perçu comme un objet d'étude secondaire,passant après les analyses économiques, celles portant sur les classes sociales par exemple. Il apparait cependant que l'observation de la place des loisirs dans la société est un révélateur des avancées sociales, économiques : les loisirs recouvrent un certain nombre de réalités historiques non-négligeables, et ont ceci d'avantageux : ils permettent de percevoir les mutations culturelles et socialesd'un pays. Dès lors, l'étude des loisirs dans un pays renseigne bien sur une pluralité d'objets historiques, condense de multiples variables, montre l'évolution des mentalités de divers acteurs, notamment l'Etat, les diverses classes sociales. Et c'est pourquoi l'approche de ce sujet est délicate : étant multiple, de nombreux facteurs entrent en compte, et le fait même que la définition du motloisir ait varié au cours du XIX eme et XX eme siècle montre bien la difficulté à cerner le sujet dans une période aussi changeante que celle constituée par le XX eme siècle. Le commencement de notre étude débutera en 1898, quand un gouvernement radical est installé, puisque la préoccupation du bien être du citoyen et donc la question du loisir, émergent avec la montée du courant socialiste, et sonancrage dans le paysage politique français. Certes, le radicalisme n'est pas le socialisme, mais le gouvernement radical a été à l'origine de lois nettement sociales, centrées sur l'amélioration du bien être de l'homme. Il est en effet remarquable qu'avec le socialisme une autre idée de la vie est apparue, à savoir que le bonheur sur terre est possible, et qu'en tant que tel, la vie humaine ne doitpas être uniquement laborieuse, consacrée seulement au travail, mais qu'elle peut avoir un but hédoniste. Le XXe me siècle que nous parcourrons est celui de la montée de la préoccupation sociale dans les gouvernements, d'une évolution de la perception des loisirs, passant d'une activité d'oisifs à un temps nécessaire pour l'épanouissement de l'individu. La philosophie des Lumières, la révolutionFrançaise de 1789 et celle de 1793 avaient déjà amorcé la montée en puissance de l'homme au centre des préoccupations, l'individu devenant peu à peu un citoyen grâce notamment au suffrage universel accordé aux hommes en 1848. L'émergence d'une nation, d'un groupe d'individus décidant eux mêmes, pour eux mêmes, est l'élément absolument nécessaire pour voir l'apparition de loisirs et leur diffusiondans toutes les classes sociales, et pas seulement à la disposition d'une élite bourgeoise. Le XX ème siècle étant celui des changements, d'une modernisation rapide, d'une accélération des cycles de vie, un siècle d'excès, est complexe à étudier et les années 1900 ne ressemblent en rien aux années 1990. En l'espace de cent ans les progrès accomplis ont été considérables, les mentalités ont changéde manière spectaculaire : l'environnement a changé, les habitudes également. En outre, il ne faut pas négliger l'apparition de la temporalité, la mesure du temps qui devient omniprésente, et modifie de fait le rapport au temps. Désormais le temps est calculable, les activités réalisées sont prévues, un emploi du temps peu être établi, ce qui marque une différence considérable avec le XIX èmesiècle. La révolution industrielle, le travail ouvrier ont fait que les journées de travail sont délimitées, le travail lui même est chronométré. L'importance du temps, des horaires, l'organisation de la journée, est une mutation considérable de ce XX ème siècle. Un autre phénomène à prendre en compte est l'individualisation de la société qui se développe plus particulièrement après la seconde...
tracking img