Le totalitarisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Totalitarisme

Introduction:
Alors que le capitalisme qualifié de « sauvage » dans sa pratique contemporaine éveille les souvenirs des propos tenus par l ‘ économiste Karl Polanyi, qui pensait grosso modo que la marchandisation excessive de la terre, du travail et de la monnaie mena au totalitarisme des années 30; certains craignent que la profonde crise du système économique dominantn’aboutisse à une situation convergeant avec celle de la fin des années 20 (crise de 1929). Ces mêmes avis voient leur thèse étayée par la forte montée de ce qui est aujourd’hui appelé à tort le fascisme européen, lequel mouvement politique serait plus justement défini par un nationalisme extrême. Cette montée se traduit concrètement- c’est à dire de façon élective- en Europe de l’Est ou encore enItalie, et se manifeste indifféremment par des groupuscules violents au pouvoir politique limité mais à l’impact réel sur les mœurs de la société ou par des partis fortement soutenus et représentés usant à merveille de la démagogie pour enfumer le peuple dans un dangereux double discours. L’exemple Cubain montre que le totalitarisme est un régime politique toujours possible qu’il convient de traiter entant que système profondément ancré dans l’actualité. Avant de discuter en profondeur des diverses dimensions du totalitarisme, il convient de bien savoir de quoi l’on parle et de définir clairement qu’est-ce qui se cache derrière ce terme actuellement effrayant en Occident démocratique. L’état totalitaire se voit communément défini par un état où l’individu cède ses libertés individuelles à ungouvernement dictatorial, refusant une quelconque opposition et contrôlant tout ce à quoi le peuple a accès, les maintenant sous sa coupe par une répression omniprésente et à un État de droit policier. Ainsi, sera étudiée la mesure dans laquelle on peut considérer que la similitude de la base du régime suffit à annihiler les divergences idéologiques constatables au sein des trois exemples étudiés,à savoir le stalinisme, le fascisme et le nazisme. Pour cela, nous verrons dans un premier temps comment ces régimes se sont-ils mis en place et de quelle manière le contexte conjoncturel favorisa cette implantation. Puis, sera traitée la manière dont les régimes totalitaires s’organisaient et se maintenaient en place. Dans un dernier temps, il s’agira de définir les caractéristiques sociales etidéologiques des trois exemples étudiés.

I- Contexte de l’arrivée du totalitarisme et mise en place de ces régimes.

A) Contexte favorisant la naissance de régimes totalitaires.

Dans cette partie sera étudiée la conjoncture socio-économique dans chacun des trois cas étudiés afin d’y recenser similitudes et divergences et de pouvoir ainsi apporter des éléments de réponse à laproblématique.
Il est bien évident que dans chaque cas la situation économique est sensiblement la même mais c’est surtout une frustration de chacun de ces États à la suite de la fin de la Grande Guerre que ce soit dans le cas de l’Italie, fortement déçue par les promesses non tenues des Alliés et la non annexion des terres irrédentes; ou dans le cas de l’Allemagne, grande perdante avec L’EmpireAustro-hongrois des traités de paix de 1918. La Russie, elle, fut bien plus minée par la guerre civile, qui ,quatre années durant, opposa les « Blancs » favorables à un retour du tsar aux « Rouges » de Trotski, les bolcheviks. Ainsi dans le cas Russe, le peuple eut une faible influence au vu du manque d’efficacité sur le long terme de leur combat que ce soit par le biais des paysans ou encore des marins de labase navale.
Outre l’immense frustration laissée par les traités de paix pour le peuple italien, nombreux furent les autres facteurs ayant mené à la montée du parti fasciste en Italie. En effet, les soldats et officiers ayant pris part à cette guerre ont vu cette épreuve mettre en exergue les inégalités dont-ils font les frais, et réclament que justice leur soit rendue et que l’État...
tracking img