Leadership

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE LEADERSHIP AU SEIN DES ORGANISATIONS : UN REGARD D’AMÉRIQUE1
GUY PELLETIER UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
Les études sur l’art de diriger sont nombreuses, diversifiées et la notion de leadership s’inscrit dans cette mouvance. Apparue au siècle dernier, dans les franges de la révolution industrielle et de la constitution de ces nouvelles organisations du travail qui marqueront le XXe siècle, leleadership est associé à la position du leader mais seulement de celui qui est jugé « démocratique ». Cette précision est des plus importantes car, au regard du sens anglo-américain, il est abusif de parler de leadership autocratique ou d’identifier ce terme à l’hégémonie comme le font, par exemple, les dictionnaires français de Larousse et de Robert. La multiplicité des regards et des contributionssur le thème du leadership est surprenante et témoigne de l’intérêt continue du concept. Nous nous limiterons aux auteurs nord-américains les plus reconnus depuis les dernières décennies et dont l’originalité des contributions a largement dépassé les frontières nationales. LE LEADERSHIP : UN CONTEXTE, UNE MANIÈRE... D’entrée de jeu, signalons-le, le concept de leadership s’inscrit dans un cadreculturel, idéologique et identitaire qui a des caractéristiques particulières : celui de l’homme « libre », des droits individuels forts, d’une réglementation sociale limitée, de communautés « locales » relativement autonomes et d’un appareil étatique ou bureaucratique relativement faible. Au sein d’un tel contexte, les modes de régulation de l’action ne peuvent pas reposer sur des approches trèsstructurées, voire autoritaires, et la question fondamentale posée est la suivante : Comment fait-on pour « mobiliser » des collaborateurs et des subordonnés qui sont des agents libres? Si cette capacité d’action s’avère opportune pour un dirigeant au quotidien, elle constitue sans conteste une compétence stratégique majeure lorsque vient le temps de revitaliser et transformer les organisations et lessociétés. Toutes les formes de pouvoir ne sont pas du leadership. Malgré le nombre surprenant de travaux portant sur cette notion, on s’entend généralement pour définir que le
1

Article paru dans le numéro thématique Comprendre les organisations de la revue Sciences Humaines, Hors série n°20, février 1998 et repris dans l’ouvrage collectif Les organisations publié en 1999 au Éditions Scienceshumaines.

leadership est la capacité de susciter la participation volontaire des personnes et des collectifs au regard des objectifs poursuivis. Il s’agit donc de l’art de diriger au temps de la liberté. Parce que le leadership repose sur la notion - toutefois discutable - de participation volontaire, il se distingue de la notion d’autorité. Si l’autorité est déléguée par l’instancehiérarchique en fonction du poste occupé, le leadership fait implicitement référence au processus d’attribution, c’est-à-dire aux mécanismes d’identification positive, voire de projection, que des personnes réalisent à l’égard d’une autre. Ce processus crée une situation potentiellement favorable à cette dernière et qui est aussi porteuse de contraintes. En effet, un individu ne peut en influencer un autreque si ce dernier est en relative dépendance du premier. Un tel constat implique que celui qui veut prendre du pouvoir sur l’autre doit maîtriser les ressources appropriées, doit savoir en assurer la « mise en marché » et, en bout de piste, être lui-même dépendant du degré d’acceptation de l’autre, de l’offre qui lui est offerte. En ce sens, l’exercice du pouvoir est un construit d’acteurs qui està la fois relatif aux personnes elles-mêmes, à leur capacité à lire les situations, à les traduire en relation et à oeuvrer sur les perceptions et les représentations. L’essence même du leadership repose donc sur cette combinaison complexe et personnelle de savoirs, savoir-faire et savoir-être qui n’est pas octroyée avec l’obtention d’un poste et qui relève de la capacité de prégnance qu’une...
tracking img