Lecture analytique les epiceries

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (497 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Epiceries de V. Muselli

Ce sonnet repose sur l’image inattendue de l’épicerie, notion matérielle et médiocre, élevée jusqu’ au sublime.

On le voit tout d’abord par la notionmatérielle et médiocre de l’épicerie.
Il y a présence du champs lexical de l’épicerie : ‘’devantures’’ (v.1), ‘’boutique’’(v.2), ‘’patron’’(v.2), ‘’comptoir ’’(v.3), ‘’bols de confitures’’(v.4),‘’l’épicier’’ (v.6), ‘’bocal d’huile jaune’’ (v.7), ‘’praline’’ (v.11), ‘’bonbons anglais’’ (v.11), ‘’épiceries’’ (v.14).
On remarque également le champs lexical de la mort : ‘’meurt’’(v.1), ‘’sang’’ (v.1), ‘’ chute’’(v.5), ‘’mort’’ (v.9), ‘’derniers’’ (v.9), ‘’crevant’’ (v.9), ‘’flétries’’ (v.14).

On le voit de plus par la notion du sublime.
Il y a présence du champs lexical de l’éblouissement, lagrandeur, l’élévation : ‘’soleil’’(v.1, 5), ‘’cœurs de feu’’ (v.4), ‘’triomphal’’ (v.6), ‘’trône’’ (v.6), ‘’calice d’or colossal et de vermeil’’ (v.8), ‘’l’astre’’, ‘’les nues’’, ‘’illuminent’’,‘’ardeurs’’(v.10), ‘’contempler’’ (v.13), ‘’gloire’’ (v.14).

On le comprend enfin par la sublimité des épiceries.
Il y a des comparaisons qui qualifient les épiceries favorablement.
Au vers 2, ‘’ la boutiqueimmense est comme un reposoir’’, l’épicerie est comparée à un reposoir.
Au vers 4, ‘’comme des cœurs de feu, les bols de confitures’’, les bols de confitures sont comparés à des cœurs de feu.
Auvers 7, ‘’un bocal d’huile jaune comme un calice d’or colossal et vermeil’’ , le bocal est comparé à un calice et l’huile jaune à de l’or colossal et vermeil.
On remarque également une métaphore quiavantage l’épicier : ‘’ L’épicier triomphal qui descend de son trône’’, l’épicier est comparé à un roi au vers 6.

L’épicerie, tout en étant une boutique assez matérielle et médiocre, estdonc élevée dans ce poème à l’état sublime.
Ce sonnet se présente comme un pastiche, visant à tourner en dérision, peut-être les épiceries, mais surtout sans doute la poésie...
tracking img