Les cellules souches

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CELLULES SOUCHES : DU SANG A PARTIR DE LA PEAU
Des chercheurs canadiens ont trouvé une méthode permettant de fabriquer du sang à partir de peau humaine : très prometteuse, notamment pour le traitement de cancers. Les chercheurs ont transformé des cellules de peau d’une personne en cellules de sang sans passer par le stade de cellules souches pluripotentes et sans recourir à des cellules souchesembryonnaires. Cette découverte ouvre des perspectives : des patients pourraient être transfusés avec du sang créé à partir de leur propre peau et ne plus avoir besoin de recourir à des banques de sang. De la moelle osseuse pourrait aussi être produite grâce à cette méthode en vue d’une greffe autologue. Des malades subissant une chimiothérapie pourraient supporter un traitement plus long sans lesinterruptions destinées à permettre au corps de se rétablir. Un rectangle de peau adulte de 4 centimètres sur 3 suffit pour obtenir le sang nécessaire pour effectuer une transfusion.
PREMIÈRE A ROME : UN COEUR ARTIFICIEL PERMANENT IMPLANTÉ SUR UN ADOLESCENT
Un coeur artificiel permanent a été implanté pour la première fois au monde sur un adolescent de 15 ans à l’hôpital de l’Enfant-Jésus deRome, a rapporté samedi l’agence italienne Ansa. Inséré dans le ventricule gauche du patient
Selon les experts, le coeur artificiel temporaire est utilisé habituellement pour aider les malades en attente d’un coeur compatible pour une transplantation. Cette fois-ci, les cardiologues romains ont préféré implanter un coeur artificiel permanent. Le coeur artificiel utilisé, d’une longueur de quatrecentimètres, a été inséré dans le ventricule gauche du patient. Il s’agit d’une pompe hydraulique activée électriquement qui a été entièrement implantée dans le thorax pour éviter les risques d’infection.
L’alimentation électrique de l’appareil se fait à travers une fiche placée derrière l’oreille gauche de l’adolescent, à laquelle est reliée la batterie que le patient porte autour de la ceinture.Risques d’infection réduits
Jusqu’à présent, ce type d’intervention avait été réalisé seulement sur des adultes. La particularité de l’intervention, c’est le caractère peu invasif de l’appareil et les modalités d’alimentation qui réduisent les risques d’infection.
Selon l’équipe médicale, l’adolescent est affecté d’une maladie qui l’empêchait d’être inscrit sur la liste d’attente pour untransplant, d’où le choix d’une solution «permanente».
UNE GRAVE MALADIE DE PEAU TRAITÉE PAR DES CELLULES SOUCHES DE MOELLE OSSEUSE
Des chercheurs ont utilisé des cellules souches issues de moelle osseuse pour traiter de jeunes patients souffrant d’une grave maladie de peau parfois fatale et jusqu’ici incurable, une première selon eux, indique une étude publiée mercredi. es chercheurs ont commencé àtraiter en 2007 des enfants présentant une maladie génétique rare de la peau, l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive, également connue sous le sigle anglais de RDEB. Ils ont utilisé pour cela des cellules souches issues de moelle osseuse, après des expériences de laboratoire montrant leur efficacité sur la peau de souris Aucun traitement n’est efficace actuellement contre l’épidermolysebulleuse, caractérisée par une fragilité de la peau qui se décolle au moindre frottement et présente des cloques hémorragiques. Il s’agissait du premier essai consistant à utiliser des cellules souches de moelle à une autre fin que pour réparer de la moelle osseuse endommagée. Entre 2007 et 2009, l’équipe a traité six enfants souffrant d’épidermolyse bulleuse âgés de 15 mois à 14 ans à l’aide dechimiothérapie et en leur greffant de la moelle osseuse. Le suivi après 30 jours puis 130 jours a montré que les blessures guérissaient plus rapidement qu’avant chez tous les enfants, et que quatre sur six avaient moins recours aux pansements. Tous les enfants présentaient un niveau plus élevé de collagène 7, la protéine qui permet aux différentes couches de peau d’adhérer ensemble et au corps, et...
tracking img