Les celtes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6776 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Celtes
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaudron de Gundestrup
Les Celtes constituent une civilisation protohistorique[1] de peuples indo-européens, qui se définissent par l'usage de langues celtiques et par certains particularismes culturels. Ils ont jadis été présents sur une grande partie du continent européen et en Asie mineure. L’apogée de l’expansion celte se situe entrele VIIIe siècle av. J.-C. jusqu'au IIIe siècle, en passant par la civilisation laténienne au Ve siècle avant notre ère[2]. Une succession de conquêtes et de migrations les mènent jusqu’en Galatie, en Asie mineure.
Les Celtes possèdent une culture riche qui s’épanouit pendant l’Âge du fer. L’art celte tend vers une abstraction, aujourd'hui appréciée. La culture celte de la Tène tardive perdurejusqu'au Haut moyen-âge irlandais. Ne connaissant pas d'unité politique, les Celtes forment des tribus indépendantes les unes des autres. La société celtique possède néanmoins des lois, des coutumes, une religion celtique et des rites qui les rapprochent. On les connaît essentiellement à travers les textes antiques grecs et romains, en particulier grâce au Commentaires sur la guerre des Gaules deJules César. Les textes médiévaux des clercs gallois et irlandais nous ont transmis une abondante littérature, traitant de la mythologie celtique, des vertus royales et des faits héroïques.
C'est probablement leur incapacité à s'unir et à fonder des entités politiques plus vastes que la cité ou la confédération de peuples qui les a perdus : il semble qu'à l'instar des Grecs archaïques, les Celtesaient eu horreur du centralisme et n'aient connu que des alliances temporaires, fondées sur le clientélisme. La civilisation celtique disparaît par acculturation après les conquêtes romaines puis leur soumission à l'Empire romain au Ier siècle avant notre ère, hormis dans les îles britanniques et particulièrement au Pays de Galles, en Écosse et en Irlande
Sources historiques

Peuplement celte enEurope : en jaune, la civilisation de Hallstatt, en vert clair, l'expansion maximum, en vert foncé, les nations celtiques au Moyen Âge et les zones linguistiques contemporaines.


Peuplement celte d'après Atlas of the Celtic World, by John Haywood; London Thames & Hudson Ltd., 2001, pp.30-37.
Selon Hérodote, les Celtes habitent les régions qui vont des Colonnes d'Hercule jusqu'au Danubeau milieu du Ve siècle av. J.-C., c'est-à-dire de la péninsule Ibérique à la Roumanie en passant par la France, le nord de l'Italie, l'Allemagne, la Bohême (traditionnellement reconnue comme étant la région d'origine des Celtes), la Moravie, la Slovaquie, l'Autriche où la présence de populations à caractère celtique est attestée, et la Hongrie.
Diodore de Sicile et Strabon laissent penser que lecœur celtique se trouvait dans le sud de la France. Le premier nous dit que les Gaulois vivaient au nord des Celtes, alors que les Romains considéraient les Celtes comme étant également des Gaulois. Avant les découvertes de Hallstatt et de La Tène, il était généralement admis que la France du sud était le centre celtique (Encyclopédie Britannica éd. 1813). L'historien grec Éphore de Cymé, écrivantau quatrième siècle av. J.-C, croyait que les Celtes étaient venus des îles de la bouche du Rhin et auraient été "repoussés de leurs maisons par la fréquence des guerres et des violentes crues de la mer". Hécatée de Milet qui fut le premier à noter l'existence des Celtes nous mentionne que Narbonne est une ville celte alors que Massalia est une ville de Ligurie près de la Celtique.
À la fin duIVe siècle av. J.-C., les Grecs se heurtent aux Galates. En -310, des Celtes menés, entre autres, par Molistomos, traversent les Balkans et gagnent l'Asie mineure près de Byzance. Ils sont défaits et intégrés à l’Empire romain en -187[3].
Jules César mentionne ainsi les Celtes :
« La Gaule se divise en trois parts, l’une habitée par les Belges, une autre par les Aquitains et la troisième par...
tracking img