Les confessions, rousseau, un autoportrait (livre iii : « cette lenteur de penser…trompe »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
I . Introduction :

Présentation de l'auteur ( voir biographie )
Genre : Extrait -> Un autoportrait ( genre récent en peinture et en littérature). Il constitue une pause dans le récit il neraconte plus, il s'analyse, au présent d'intemporalité pour évoquer la permanence.
Registre : Argumentatif, explicatif.
4. Composition : 3 paragraphes ; 1° la dualité dans la vie et le travail. 2°Difficultés à écrire. 3° Perception difficile + souvenirs, mémoire. Très bien structurée

Rappel de la question + axes : 1) L'art de l'autoportrait2) L'analyse de sa dualité.

3) Sincérité ou mauvaise foi ?





II. Développement :



1) L'art de l'autoportrait :Comme les peintres Rousseau ne se peint pas simplement, il s'étudie, s'analyse, s'explique… Cet art ce voit dans :

a) La composition

Progressive mais aussi avec des approfondissement(pensée → écrivain avec mise en abime.)

b) La syntaxe. (art des phrases…)

Elle se veut argumentative, utilisation du présent de vérité générale : il fixe ses traits de caractère + la permanence deses traits de caractère (ligne 4301) ; présence expressive de mots de liaison (ligne 4300, 4305, 4307…4323…). De plus, parataxe ( [i] … ligne 4303,4328). Question rhétorique ligne 4310,interpellation au lecteur + anaphore « De là » qui introduit les conséquences. Répétition de la locution « Non seulement, même ».

c) Lexique.

→ Concret: Lexique des sensations…

→ Abstrait: Lexique dela pensée, des idées…



Solide et claire cheminement de l'analyse, expressivité des exemples rappelant le Rousseau orateur. Mais que souligne cette analyse de soi ?



2) L'analyse desa dualité :

a) Réunion des contraires :

« Deux choses presqu'inalliables s'unissent en moi »…

b) Phrase 1:

1) Opposition : « lenteur… vivacité » : renvoi a un être...
tracking img