Les fleu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Fleurs du Mal

« il m’a paru plaisant d’extraire la beauté du mal »
« J’ai pétri de la boue et j’en ai fait de l’or »

Pour Baudelaire, la poésie est un moyen d’accéder à la beauté mais ledésespoir de ne pouvoir atteindre cet idéal conduit au spleen.

Spleen : Anglais de « rate » (partie de l’anatomie).
Mélancolie : humeur noire

Le champ lexical de l’enfermement traverse tout lepoème : « cachot », « murs », « plafonds pourris », « prison », « barreaux ».

Le noir est la couleur qui dominante : « Jour noir » est un oxymore qui traduit l’absence de lumière.
Le bestiairereprésenté traduit le noir et la peur.

Le paysage extérieur est à mettre en relation avec l’état d’âme du poète narrateur.
La présence du poète narrateur discrète. On assiste à une gradation du« nous » ou « mon ».
Il y a passage d’une expérience collective à une expérience personnelle.

Les Fleurs du Mal : un univers poétique contrasté
Le recueil propose une poésie du SPLEEN et une poésie del’IDEAL. Chacune correspond à une représentation du monde et à un style d’écriture particulier

SPLEEN
Un monde hostile :
Le poète :
La femme :
IDEAL
Un monde chaleureux :
_« La douceur dufoyer et le charme des soirs. »
« Le Balcon »
_ « Ange plein de Gaïeté, connaissez-vous l’angoisse ? »
« Réversibilité »
_ « Et l’harmonie est trop exquise » de « tout entière »
Le poète :
_Ilest amoureux, attiré : « Et les soirs au balcon, voilés de roses. Que ton sein m’était doux ! Que ton cœur m’était bon. »
« Le Balcon ».
_Il a envi de vivre des instants de bonheurs, de voyager :« D’aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir Aimer et mourir » de « L’invitation au voyage ».
_ « Lecteur, as-tu quelquefois respiré » de «  Le parfum »

La femme :
_« Ô toi, tous mes plaisirs ! ôtoi, tous mes devoirs ! » de
« Le Balcon »
_« Une fois, une seule, aimable et douce femme. » de « Confession ».
_ « Elle éblouit comme l’Aurore » de « Tout entière »

PARFUM...
tracking img