Les folles annees les heritiers (politique)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1364 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Québec est la seule province du Canada qui a un conseil exécutif.
Pendant les décennies 1900 et 1920, le Parti Libéral et le Parti Conservateur se battaient très souvent pour le pouvoir du pays. En 1903, le Canada signe le traité de Hay-Hébert au sujet de la frontière de l’Alaska. En 1904, Henri Bourassa commence à demander que la fédération utilise du bilinguisme, du français et del’anglais. Après que Simon-Napoléon Parent démissionne, Lomer Gouin devient donc le premier ministre au Québec. En 1913, la langue de français est protéger et encouragé à parler par une organisation. En 1914, après que la Grande-Bretagne ait déclaré la guerre contre l’Allemagne (la première guerre mondiale), une garnison(Valcartier) sera créée pour servir de réserve au volontaire pour la guerre et le Canadaenvoie 33 000 hommes, 31 300 sont des canadien-francophone. En 1918, les femmes ont le droit de vote devant la fédération mais le Québec donnera cette liberté seulement en 1940.
En 1919, le Parti Libéral avait beaucoup de pouvoir au Québec et tous les autres parti opposants des libéraux, pour ne pas avoir une mauvaise réputation, ils préféraient déclarer forfait. Donc pendant les élections, leParti Libéral, mené par Lomer Gouin, a remporté avec 74 sièges, le Parti Conservatrice, mené par Arthur Sauvé, avec 5 sièges et le Parti Ouvriers avec deux députés. Lomer Gouin a été le premier ministre de Québec pendant treize ans consécutifs, de 1905 à 1920. Le Canada signe dans le Traité de Versailles, mettant fin à la première guerre mondial. En 1920, les premières nations ont eu le droit devote mais leurs pouvoirs restent limités.
Dans l’Ouest du Canada il y avait beaucoup de problèmes, pendant et avant les élections de 1919. Une école de technique se fait fusiller, Manitoba qui est une victime aurait des corps de police spécial pour établir la paix (cette police compte quatre fois plus de membres de la force policière en grève p.57), des grèves éclate partout, à Vancouver et àEdmonton, des grèves dans les grandes usines de partout dans les villes, des industries même les employés des transports publics sont en grève. Les conflits de travail paralyse et devient un sujet très important auprès des politicien. Toute connerie ou erreur qu’un député fait aurait de nombreuse conséquence lors des élections.
Le Canada commence à se transformer en un monde<<soviet>>. Comme partout dans le monde ces années sont devenue des années folles, les grèves se multiplient les chômeurs aussi, l’économie est très mauvais, de nombreux banques et entreprises fermes leurs portes, l’économie devient donc un sujet très important chez les politiciens. Au Québec les riches commerçants de la ville de Québec, qui se regroupe souvent dans le Château de Frontenac, prépare souventdes stratégies pour voir quel député ils devront voté pour que leurs votes ne soient pas gaspillé et que le député qu’ils voteront leurs redonne quelque chose de intéressant, donc je constate qu’il y a beaucoup de favoritisme dans cette époque.

(p.55 à 61, p.290à301, les cent dernières pages du livre, http://www.plq.org/eng/our-history, http://fr.wikipedia.org/wiki/1919_au_Canada,http://www.quebecpolitique.com/elections-et-referendums/elections-generales/election-generale-de-1900/, http://www.collectionscanada.gc.ca/immigrants/021017-2400-f.html)
Aujourd’hui la politique Québécoise et Canadienne est différente mais la structure est la même. Aujourd’hui le chef d’état de Canada est la reine Elizabeth II, le gouverneur général est David Lloyd Johnston, le premier ministre est StephenHarper qui est le premier ministre depuis cinq ans, le vice-premier ministre, un post qui est supposément disparu, mais Lawrence Cannon occupent ce poste au conseil des ministres, le ministre des finance est Jim Flaherty, le ministre des affaires extérieures est Lawrence Cannon, le ministre de la défense est Peter Mackay, au pouvoir du ministre de l'Industrie c’est Tony Clement qui a le...
tracking img