Les imragens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1002 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Villes de Mauritanie
|Rang |Nom |Population |Région |
| |Transcription | |1988 |2000 |2005 (est.) | |
|1 |Nouakchott | |393,325 |558,195 |719,167 |Nouakchott|
|2 |Nouâdhibou | |59,198 |72,337 |89,772 |Dakhlet Nouâdhibou |
|3 |Rosso | |27,783 |48,922 |59,592 |Trarza |
|4 |Adel Bagrou | |6,020 |36,007 |58,429 |Hodh Ech Chargui|
|5 |Bogué | |12,557 |37,531 |49,089 |Brakna |
|6 |Kiffa | |29,292 |32,716 |40,281 |Assaba |
|7 |Zouérate | |25,892 |33,929 |37,977 |Tiris Zemmour|
|8 |Kaedi | |30,515 |34,227 |37,616 |Gorgol |
|9 |Boû Gâdoûm | |N/A |29,045 |32,749 |Hodh Ech Chargui |
|10 |Boutilimit | |14,545 |22,257 |27,170 |Trarza|
|11 |Atar | |21,366 |24,021 |25,728 |Adrar |
|12 |Bareine | |N/A |22,041 |24,852 |Trarza |
|13 |Ghabou | |N/A |21,700 |24,467 |Guidimakha|
|14 |Hamoud | |N/A |20,867 |23,528 |Assaba |
|15 |Mâl | |N/A |20,488 |23,101 |Brakna |

Situation géographique des villes

[pic]

La pêche en Mauritanie

1) Imraguens, pêcheurs nomades deMauritanie

Les Imraguens, constituent une entité ethnique particulière à la Mauritanie. D'origine à la fois Bafours, Berbères du XIVe siècle et par l'intégration d'esclaves au XVIIe siècle, les Imraguen sont sous la tutelle de maîtres guerriers ou religieux. Ils vivent dans de petits villages dispersés sur la côte Nord de Mauritanie, entre Nouadhibou et Nouakchott. Leur activité était axée surla pêche à pied du mulet jaune. Depuis les années 1930, ils utilisent des bateaux canariens à voile latine appelés l’anches. Leur avenir est menacé par la raréfaction du poisson lié à la surpêche industrielle et l'interdiction de la pêche au requin (source de revenu appréciable par la vente des ailerons).

2) Parc National du Banc d'Arguin (PNBA)
Le Parc National du Banc d’Arguin (PNBA) estune réserve naturelle de Mauritanie. Couvrant un tiers du littoral mauritanien, il a une surface de 12 000 km² partagés entre partie terrestre et partie continentale. Le Parc national du Banc d'Arguin est donc une des plus grands parcs d'Afrique de l'Ouest.
Créé en 1976, devenu site « Ramsar » en 1982 et site du patrimoine mondial de l’Unesco en 1989, le Parc National du Banc d’Arguin est régi parla loi 2000/24 qui a été offerte symboliquement par le Gouvernement mauritanien comme don à la terre le 14 mars 2001, à l'occasion de la « Campagne pour une planète vivante » du WWF.
D’une étendue de 12 000 km², ce parc marin et côtier occupe la moitié orientale du Golfe d’Arguin. Il s'étend de la pointe Minou au nord (au delà du cap d'Argin) jusqu'à la ville de Mamghar au sud (située au delà...
tracking img