les jeunes et l'alcool

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1483 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
www.cclt.ca • www.ccsa.ca

Hiver 2014

Résumé lié aux DCAFR

Les jeunes et l’alcool
Les Directives de consommation d’alcool à faible risque (DCAFR) sont fondées sur la recherche et
offrent aux Canadiens des recommandations sur la consommation d’alcool afin de limiter les risques
pour la santé et la sécurité. Certains pensent que vu que les jeunes de moins de 19 ans (ou 18 ans
dans lecas des provinces de l’Alberta, du Manitoba et du Québec) n’ont pas encore atteint l’âge
légal pour acheter de l’alcool, la seule directive pertinente à leur donner est de ne pas en
consommer.
Pourtant, on ne peut nier que les jeunes sont nombreux à boire de l’alcool. Or, il a été démontré que
la consommation d’alcool peut nuire au développement physique et mental, en particulier àl’adolescence et au début de l’âge adulte, bien que certaines habitudes de consommation soient
plus risquées que d’autres. C’est pourquoi les DCAFR recommandent aux jeunes d’attendre le plus
longtemps possible avant la première consommation d’alcool, au moins jusqu’à ce qu’ils aient
atteint l’âge légal pour boire. S’ils choisissent de boire, les jeunes devraient respecter les directives
de consommationsous-mentionnées.

Quelles sont les directives de consommation d'alcool à
faible risque pour les jeunes?
Les DCAFR du Canada recommandent aux jeunes qui
n’ont pas encore l’âge légal pour boire :


d’aborder le sujet de l’alcool avec leurs parents;



de ne jamais consommer plus de deux verres par
occasion;



de ne jamais boire plus d’une ou deux fois par
semaine.



70 % desjeunes Canadiens ont
consommé de l’alcool en 2012.



En moyenne, les jeunes
consomment de l’alcool pour la
première fois à l’âge de 16 ans.

Les DCAFR du Canada pour les personnes entre l’âge légal pour boire et l’âge de 24 ans
recommandent de ne jamais dépasser :


10 verres par semaine chez les
femmes, à raison d’un maximum de
2 verres par jour;



15 verres par semainechez les
hommes à raison d’un maximum de
3 verres par jour.

Les DCAFR générales ne s’appliquent pas
aux jeunes qui ont atteint l’âge légal,
puisqu’ils doivent respecter les limites
recommandées même lors d’occasions
spéciales.

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies • Canadian Centre on Substance Abuse

Page 1

Résumé lié aux DCAFR : Les jeunes et l’alcool

Raison d’êtredes directives de consommation pour les
jeunes
Comme le corps humain, le cerveau poursuit sa croissance durant l’adolescence et au début de
l’âge adulte, jusqu’à l’âge d’environ 24 ans. Le lobe frontal est la dernière partie du cerveau à se
former. Il joue un rôle dans la planification, l’élaboration de stratégies, l’organisation, le contrôle des
impulsions, la concentration et l’attention.Consommer de l’alcool durant cette période peut avoir
des effets néfastes sur le développement du cerveau. De plus, durant la puberté, une période
marquée par les changements neurochimiques et hormonaux, les adolescents sont plus
susceptibles de rechercher des sensations fortes et d’adopter des comportements à risque.
Commencer à boire au moment où les aptitudes liées à la stratégie et à laplanification sont
sous-développées et où le désir de sensations fortes est grand peut avoir de graves répercussions
sur la santé et la sécurité des jeunes.

Autres méfaits potentiels de la consommation d’alcool chez
les jeunes
Les adolescents s’exposent sans le savoir aux risques associés à l’alcool, dont l’intoxication
alcoolique et les blessures. La plupart d’entre eux n’ont pas uneconsommation régulière et
modérée, mais alternent plutôt entre abstinence et calage d’alcool.
La consommation d’alcool peut mener les jeunes à prendre de mauvaises décisions, comme
conduire un véhicule après avoir bu ou monter à bord d’un véhicule avec un conducteur ayant
consommé de l’alcool. Parce que l’alcool affaiblit le jugement, le raisonnement et l’habileté à
évaluer les risques, sa...
tracking img