Les lumieres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire(1694-1778) : philosophe/historien/poète :
-L’apologie de la liberté :
1)Lettres philosophiques(1734) (emprunte aux lettres persanes le procédé du visiteur désorienté) : Met en relief les avantages de la liberté dans tous les domaines : religion, politique , économie, philosophie, science et littérature. Affirmation dans la lettre XXV d’une conception du bonheur terrestre qui refuseles structures chrétiennes de la société et conduit à un humanisme déiste et laïc.
Lettre I : Débute par 4 lettre sur les quakers, une des plus singulières parmi les nombreuses sectes nées en Angleterre. Belle occasion pour présenter un pays où des pratiques et des opinions extravaguantes bénéficient d’une tolérance certaine. La lettre VIII sur le Parlement souligne les mérites du régimeparlementaire anglais et de la monarchie constitutionnelle.
2)Discours sur l’Homme(1738). L’acceptation de la vie : simples épîtres adressées pour la plupart à Frédéric, prince royal de Prusse, et composées de 1734 à 1737, les pièces que Voltaire réunit sous le titre de Discours sur l’Homme ont été considérées par les contemporains par le chef d’œuvre de la poésie philosophique au XVIIIe. Le 6e discoursoffre une méditation sur le sens et la valeur de la vie humaine. Il ignore l’angoisse métaphysique et manifeste un scepticisme tranquille, il évite la révolte et accepte la vie comme elle se présente, recherchant dans la science une consolation à son pessimisme.
Voltaire : conteur, polémiste, épistolier.
1)L’invention du conte philosophique : Des personnages porte-parole qui sont les projectionsde sa personnalité et de ses réactions. Jouets de leur metteur en scène. Romans d’apprentissage relatant la rencontre entre une conscience et le monde. But = amener le lecteur à prendre csc de ce qu’il n’avait pas été habitué à voir.
.Zadig ou la Destinée, histoire orientale(1748) : présentation brève : Zadig se définit par sa sagesse, son habileté et sa perspicacité. Pose le pb de la destinée.Zadig fait ressortir le triomphe de la corruption, de la bêtise et de l’envie. A une telle décadence, Voltaire propose un seul remède : le triomphe de la raison avec l’action d’un ministre sage éclairé. Voltaire s’interroge sur la signification de la destinée. Quel sens, quelle liberté accorder à la vie humaine dans un monde où l’irruption du temps et l’échec de l’amour, l’envie, le mal moralinterdisent de s’installer dans le bonheur ?
Déisme et fraternité = Voltaire met en scène, au cours d’un banquet, des convives appartenant à des races et à des religions différentes qui se querellent sur la valeur de leurs croyances religieuses respectives et sur l’ancienneté de leur civilisation.
.Candide ou l’Optimisme(1759). Tremblement de terre de Lisbonne à la fin de 1755 et, un an plus tard, leshorreurs de la guerre de Sept Ans constituent une « raison suffisancte » de Candide. Meilleure illustration possible pour Voltaire du mal physique et moral. D’où insistance avec laquelle la guerre est évoquée dans Candide.
.L’ingénu(1767). Reprend dans une certaine mesure la structure de Candide. Raconte les aventures d’un jeune Huron naïf, et son éducation au contact brutal de la civilisationet de la société. Mais répond à de nouvelles exigences : cherche à remplacer la religion d’Etat par un théisme s’épanouissant dans une société éclairée. 1) nature et société : met d’abord en avant l’image de l’homme nature idéal « ayant reçu de la nature un corps sain et robuste, un sens droit, un cœur honnête ». Voltaire ne condamne ni les sciences, ni les arts qui enrichissent la nature : sonhéros, au contact de la culture, perd sa rudesse primitive, assimile la civilisation et devient un excellent officier. Le réquisitoire se limite à la corruption engendrée par une religion factice et la structure despotique de l’Etat. 2)Liberté et oppression : Symbole de l’innocence persécutée, l’Ingénu représente toutes les victimes de l’arbitraire, que Voltaire essaie de défendre ou de faire...
tracking img