Les physiochrates

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Université HASSAN II-MOHAMMEDIA
Faculté des Sciences Juridiques,
Economiques et Sociales.

LA PENSEE ECONOMIQUE DES PHYSIOCRATES

Plan de l’exposé

Introduction

I-le contexte historique de la physiocratie
A- La réaction contre le déclin de l'agriculture
B - La réaction contre les abus de la réglementation

II- Les grands noms de la physiocratie
A - François QUESNAYB - Les autres physiocrates
1) Vincent de GOURNAY
3) Paul Pierre Le Mercier de LA RIVIERE
4) Anne Robert Jacques TURGOT

III-Les principales idées des physiocrates
A- La notion de loi en économie
B - Le calcul économique rationnel
C- La valeur travail
D - Le produit net
E - Le tableau économique
F – L’impôt uniqueConclusion

Introduction

Littéralement, "physiocratie" signifie "gouvernement" (du grec Kratos) par la nature ("physio"). C'est une doctrine économique qui peut être résumée à deux propositions.

• La première proposition est qu'il existe un ordre naturel gouverné par des lois. Le rôle des économistes est de comprendre et de révéler les lois de la nature telles qu'elles opèrent dans lasociété et dans l'économie. C'est de montrer comment ces lois opèrent dans la formation et dans la distribution des richesses. Pour les physiocrates il y a des lois économiques, de même qu'il y a des lois physiques ou physiologiques.

• La seconde proposition est que le devoir des hommes, et en particulier le devoir des gouvernants, est de se soumettre à ces lois en interférant aussi peu quePossible avec leur jeu par des interventions intempestives. Les physiocrates sont donc à l'origine duo libéralisme.

La physiocratie est l'un des plus importants courants d'idées du XVIIIème siècle. Et cela en dépit d'une période d'existence assez brève (moins de 20 ans) et du fait que, contrairement au mercantilisme, il s’agit d’une école purement française, qui plus est centrée autour d’un seulmaître à penser, François QUESNAY (1694-1774), dont la disparition entraîna rapidement le déclin de cette école. Le courant physiocrate apparaît en effet en 1758, avec la parution du Tableau Économique et s'efface devant l'Economie Politique Classique en 1776, date de la parution de la Richesse des Nations d'Adam SMITH.

I- Le contexte historique de la physiocratie

La physiocratie naît dans uneépoque où plus des trois quarts du revenu national
Proviennent de l'agriculture mais où celle-ci connaît cependant les prémices d'un déclin. C'est donc d'abord une réaction contre ce déclin. La physiocratie arrive aussi après deux siècles de mercantilisme, qui ont vu la multiplication et les abus de la réglementation.

A – La réaction contre le déclin de l'agriculture

Au milieu du 18esiècle, le déclin de l'agriculture est ressenti comme un malaise durable qui se manifeste par l'accroissement des superficies de terres incultes : dans L’Ouest et le Centre, friches et landes occupent la moitié du territoire. La misère des populations rurales est particulièrement grande. La terre est chargée d'impôts et les cultivateurs sont taillables et corvéables à merci. Ils supportent denombreuses redevances réelles et personnelles héritées de la féodalité. De plus, la politique de Louis XIV, qui a consisté à attirer à la Cour les nobles disposant de grands domaines et à les pousser à la dépense vestimentaire, pour les amener par l'endettement à dépendre de lui, a détourné l'épargne des investissements dans l'agriculture.

B - La réaction contre les abus de laréglementation

Sous l’influence mercantiliste l’Etat a multiplié les réglementations. Il intervient dans l’agriculture en interdisant ou en limitant certaines cultures, la vigne par exemple. Il réglemente de façon très étroite le commerce des grains par le jeu de droits de péages aux octrois et des droits prélevés sur les marchés et les foires. Une « police des grains » veille à ce que les...
tracking img