Les principaux axes de l'accord copenhague

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1441 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Briefing sur le „non-Accord de Copenhague“

[pic]

23 décembre 2009

Evaluation du „non-Accord de Copenhague“

Quant à l´objectif de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C

Dans le “non-Accord de Copenhague”, les gouvernements reconnaissent l´expertise scientifique qui préconise que l´augmentation de la température globale moyenne doit être limitée en dessous de 2°C. Enoutre, les gouvernements devraient coopérés afin d´assurer que les émissions globales et nationales atteignent leur “pic” d’émission le plus vite que possible.

Commentaire de Greenpeace : Le texte de l´Accord manque gravement de substance et de formulation contraignante. Bien que les pays reconnaissent la limite des 2°C, les engagements des pays industrialisés et des pays émergeants mis sur latable produiront une augmentation prévisible de 3.5°C voire plus. Il est indispensable que les objectifs de réduction soient déclinés en relation avec l´objectif globale, au lieu de laisser à chaque pays la possibilité de contribuer suivant ce qu´il veut. En outre, afin de rester en dessous de la limite des 2°C, il est crucial que les émissions globales atteignent le pic dans les prochains 5-6 ans.Sur le fond

Demande 1 de Greenpeace : une réduction des émissions de gaz à effet de serre de minimum 40% d´ici 2020 pour les pays de l´annexe 1 de la CCNUCC

Résultat de Copenhague: Les pays industrialisés s´engagent à réaliser des réductions d´émissions d´ici 2020 sur la base d’engagements individuels.

Commentaire de Greenpeace: Ce non-Accord est inacceptable, il n’est passuffisamment ambitieux. Les engagements de réduction mis sur la table s’accompagneront en fait une réduction des émissions de gaz à effet de serre largement en dessous de 20%, ce qui correspondrait à une augmentation de la température globale de plus que 3°C. Les pays industrialisés ont refusé d´assumer leurs responsabilités historiques. En prenant en compte les possibles lacunes existantes dans lacomptabilisation des réductions (entre autre CDM, hot air, crédit forêts), il y a un risque élevé que les objectifs de réduction ne représentent en fait qu’une politique “business-as-usual”. Aucune modification sensible des modes de consommation et de production de l’énergie ne sera consécutive à cet accord.

Demande 2 de Greenpeace : de réelles réductions d´émissions sans recours aux “Offsets” (parexemple CDM, Hot Air, Forest Credits)

Résultat de Copenhague: le non-Accord de Copenhague ne fait ni reférence aux mécanismes flexibles ni aux règles établies sous le protocole de Kyoto. Il reste totalement imprécis sur la façon dont les pays pourront avoir recours à ces “Offsets”.

Commentaire de Greenpeace: Le manque de règlementation de ces instruments mènera à la même situation que nous avonsdéjà observée dans le cadre de l’application du protocole de Kyoto. Au lieu de fixer des objectifs qui sont par la suite affaiblis par des règles de comptabilisation, qui entrainent une réduction des objectifs de réduction réelle, il est indispensable de définir des règles claires et contraignantes et de fixer les objectifs en fonction de ces règles.

Demande 3 de Greenpeace : Une contributionde la part des pays industrialisés de l’ordre de 140 milliards de dollars d´ici 2020 pour financer les mesures d´adaptation et d´atténuation dans les pays en développement

Résultat de Copenhague: Le non-Accord de Copenhague s´engage à ce que les pays industrialisés contribuent pour un montant de 30 milliards de dollars pour la période de 2010-2012. En outre, les pays industrialisés supportentl´objectif de mobiliser conjointement 100 milliards de dollars par an d´ici 2020 pour des mesures d´atténuation, d´adaptation et de protection des forêts dans les pays en développement. Les gouvernements s´engagent à mettre à disposition de l´argent frais, additionel et prévisible.

Commentaire de Greenpeace: Il est indispensable de clarifier comment le financement des mesures d´adaptation et...
tracking img