Les sens ne sont-ils pas suffisant pour nous fournir toute nos connaissances?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?
Rappel concernant la présentation des devoirs, notamment pour le baccalauréat : Nous avons mis entre crochets en tête de certains paragraphes des titres ou des numéros dans le but de faciliter votre lecture en rendant plus manifestes la construction du devoir et l'ordre des idées c'est-à-dire de leur discussion.N'oubliez pas, cependant, que, dans vos propres copies, y compris le jour du baccalauréat, vous ne devez pas utiliser ce procédé typographique, qui n'est qu'une aide pédagogique et est destiné à soutenir et favoriser votre attention. Il faut rédiger votre texte de telle manière que les paragraphes ou phrases de transition ainsi que les termes et locutions de liaison indiquent suffisammentclairement la suite logique et l'enchaînement de vos idées et de votre analyse. La question qui vous est posée ici est la même que celle sur laquelle vous possédez une leçon dans votre cours. Il ne s'agissait pas pour vous de reprendre tout ce qui se trouve dans ce cours, qui est beaucoup trop long pour constituer une réponse telle qu'on peut l'attendre de vous ici. Cependant, en sorte de vous guider, laleçon avait la forme d'une dissertation, et la réponse qui vous est proposée ci-dessous suit le même mouvement des idées, en sorte que vous puissiez vous reporter à la leçon, si tel point vous paraît insuffisamment clair ici (les numéros de parties et de paragraphes correspondent). À la suite du corrigé, vous trouverez des suggestions sur d'autres manières, plus brèves, de formuler votre réponse,ainsi que des conseils et des remarques destinés à vous aider dans la rédaction d’une explication de texte et d’une dissertation. [Introduction] Les sens semblent être la fonction de notre rapport au monde et à nous-même la plus simple, la plus précoce, la plus universelle : outre que nous semblons la partager avec tous les animaux, elle est présente au moins dès la naissance ; avant même que lenouveau-né ne puisse se déplacer et entreprendre la moindre exploration, il est en relation avec le monde et avec lui-même par la sensation ; du fait de la sensation, il n'est jamais sans rien savoir de la réalité. On peut dire, de façon simplifiée, que grâce à elle le monde paraît se donner de lui-même à nous, se présenter lui-même à nous, voire se rendre présent lui-même en nous, sans que nousn'ayons rien à faire, à la différence des situations où nous nous efforçons de prendre connaissance de lui scientifiquement, d'agir de façon maîtrisée et technique sur lui, ou même seulement de nous déplacer et d'aller au devant de lui pour l'explorer ou enquêter : c'est ce qui permet de caractériser la sensibilité comme réceptivité et passivité pures. Les sens semblent ainsi nous fournir desconnaissances de la façon la plus simple, la plus naturelle, la plus ancienne, la plus constante ; mais toutes nos connaissances nous sont-elles fournies par les sens ou bien certaines ne semblent-elles pas venir d'autres sources (la tradition et l'instruction, la réflexion, le raisonnement, le calcul, etc.) ? Et, même dans les connaissances qui nous viennent par les sens, tout nous vient-il des sens etpar les sens, ou bien faut-il reconnaître que ce qui vient proprement des sens et par les sens doit être élaboré ou rendu possible ou accessible par une autre fonction de l'esprit (comme ce que l'on appelle la raison, l'entendement, l'intelligence, ce qui semble être le cas de façon évidente quand il s'agit des élaborations scientifiques), voire une autre fonction vitale comme la capacité dudéplacement volontaire et réglé (comme c'est visible dans les conduites d'exploration, d'enquête, de découverte : même si l'on accepte, par hypothèse et provisoirement, que la connaissance qu'on y acquiert soit le fruit de l'expérience sensible, il a fallu, dans ce cas, aller chercher cette expérience sensible, elle n'est acquise, par nature ici, qu'au terme d'une exploration et d'une recherche, qui...
tracking img