Les symboles de l'europe unie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4751 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Europe Occidentale
Les symboles de l’Europe unie

En 1951, le Secrétariat général du Conseil de l’Europe rédigeait un mémorandum à propos du drapeau européen qui commençait ainsi : « II n'est pas d'idéal, aussi beau soit-il, qui ne doive s'accrocher à un symbole. » Il semble en effet que les symboles soient une constituante importante du sentiment unitaire, qu’il s’agisse de consoliderun groupe social ou une société politique organisée. Au sein de l’Union européenne (UE), pourtant, une certaine carence en termes d’histoire et de symbolisme est dénoncée par de nombreux commentateurs, comme le souligne Pascal Lardellier, qui va jusqu’à mettre ces derniers « au cœur du psychodrame actuel ». En témoigne l’indifférence générale dans laquelle la Journée de l’Europe, le 9 mai, s’estdéroulée cette année encore, alors même que les élections européennes se tiendront du 4 au 7 juin prochains dans les 27 pays membres, et que l’on aurait donc légitimement pu espérer que 2009 fasse exception en la matière. De même,
Un «micro-trottoir» serait sans doute édifiant, qui demanderait aux Européens (…) ce qu'était la CECA, ou le nom du compositeur de son hymne. Ou encore ce qui les faitrêver dans l'Europe (comme projet politique et non destination touristique). Et tous les Européens savent-ils que (Jean) Monnet ne s'écrira jamais money? Voire.[1]

En vérité, nombreux sont les symboles de l’Europe unie, mais la question serait de savoir s’ils opèrent bien leur fonction unificatrice et identitaire. La difficulté tient à ce que l’Europe soit un espace ouvert. En effet, interrogéesur les contours de l’Europe en juin 1992, la Commission européenne a explicité qu’il n’était « ni possible ni opportun » de définir les frontières de l’Union européenne dont les contours se construiront « au fil du temps ».[2] L’échelle de la communauté européenne ainsi que la multiplicité et la diversité de populations et de traditions en son sein expliquerait donc que la formation d’uneidentité européenne, notamment grâce à des symboles, soit plus compliquée que pour un groupe communautaire plus restreint ou clairement délimité. Mais il convient par ailleurs de noter que l’UE est encore en pleine construction. Or ses symboles pourraient justement être le ciment nécessaire à l’union véritable des nations qui la composent.
Il s’agit donc d’observer comment la constructioneuropéenne, faite d’élargissement mais aussi d’approfondissement, est notamment portée par l’adoption de symboles communs. Par ailleurs, il faudra étudier plus précisément quels sont les symboles de l’Europe unie, et l’image de quelle Europe ils véhiculent. Enfin, nous verrons en quoi la question des symboles européens pose plus largement celle d’une identité européenne incertaine.

Il n’estguère étonnant que l’UE, afin de se consolider, ait entre autres recours à des symboles. Il faut en effet rappeler l’importance qu’ont les symboles pour tout groupe social ou politique organisé. L’étymologie même du mot prouve leur vocation à fortifier les liens unissant les différents membres d’un groupe, puisque symbole vient du grec « συμβάλλω (mettre ensemble, faire coïncider), d'où σύμβολον,composé de σύν (ensemble) et de βαλλω (jeter) », comme le rappelle Carlo Curti Gialdino.[3] Un symbole est un signe faisant écho à une réalité donnée et qui, par le signifié qu’il évoque, tend à rassembler ceux qui se reconnaissent en lui au sein d’une même identité. Ainsi les symboles sont-ils investis d’une fonction identitaire en cela qu’ils permettent à une réalité subjective, comme celle de lanation, de prendre corps à travers eux, motivant de fait une confiance renouvelée des membres qu’elle englobe, en l’occurrence les citoyens, en celle-ci. Exprimant une sensibilité commune en se reconnaissant en des symboles donnés, les citoyens se sentent appartenir à une communauté clairement identifiée. La force unificatrice des symboles étant bien connue des artisans de l’UE, il semble...
tracking img