Lexique philosophique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 115 (28698 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|absolu |Se dit d’une chose qui ne dépend de rien d’autre que d’elle-même ; Qui est sans limites, ni restrictions. S’oppose |
| |à relatif. |
| |Qui possède en soi sa propre raison d’être, indépendamment detoutes conditions. |
| |En ce sens, la métaphysique désigne l’être existant par lui-même, c’est-à-dire Dieu comme cause de soi. |
| |Selon la métaphysique kantienne, l’absolu désigne la chose en soi car elle est indépendante de toutes |
||représentations subjectives ; |
| |L’absolu s’oppose au relatif. Existant en soi et par soi, l’absolu est en dehors de toutes relations. |
|abstraction |Opération qui consiste à isoler par la pensée un élément d’une représentation.|
| |L’abstraction permet de détacher un élément d’une partie alors que cet élément n’est jamais donné seul dans la |
| |réalité, la pensée abstraite ne tient pas compte du concret. |
| |Chez Kant, l’abstraction fait partie des actesde l’entendement qui produisent les concepts. |
|absurde |Qui est contraire à la raison, qui s’oppose au bon sens. |
| |La logique distingue le faux de l’absurde. Un raisonnement absurde renferme une contradiction interne, alors qu’un |
||raisonnement faux n’est pas nécessairement contradictoire. |
| |Pour l’existentialisme, l’absurde est un concept central. Il caractérise l’existence qui échappe à toute tentative |
| |de justification et à laquelle il est impossible de donner un sens ; (Le mythe deSisyphe d’Albert Camus) |
| |La démonstration par l’absurde consiste à prouver de manière indirecte qu’une proposition est vraie en montrant que|
| |sa négation conduit à une contradiction. |
|accident |Ce qui arrive de façonfortuite, contingente, et qui peut revêtir un caractère déplaisant. |
| |La métaphysique désigne par ce terme ce qui existe en une chose de façon contingente et aléatoire. |
| |Un accident désigne aussi ce qui peut être modifié, disparaître sans entraîner la destruction d’un sujet ou d’une |
||chose. |
| |Le terme désigne enfin ce que fait un être, ou ce qui lui arrive, indépendamment de son essence. |
|acquis |Ce qui n’est pas donné immédiatement.|
| |L’acquis s’oppose à ce qui est inné, à ce que l’on possède dès la naissance. |
| |Les caractères acquis s’ajoutent à la nature d’un être au cours de son existence. |
| |Ce terme...
tracking img