Limites du pib

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

1 - Amorce = En 1997, aux États-Unis, une commission du Sénat américain, la commission Boskin a révélé que la croissance américaine avait été sous-évaluée de plusieurs points parce que l’augmentation de l’indice des prix, utilisé pour mesurer le volume de la production, avait été elle-même surestimée de 1,1% par an.

2 - Problématique = Comment procède-t-on pourmesurer l’augmentation de la production à long terme et les écarts de dévelop- pement entre pays ? Quelles difficultés rencontre-t-on ? Les indicateurs utilisés sont-ils capable de rendre compte correctement des transformations économiques, sociales et culturelles qui accompagnent et entretiennent la croissance ?

3 - Annonce du plan = Après avoir expliqué comment les statisticiens s’yprennent pour mesurer la croissance et le développement et l’utilité de leurs calculs, nous en montrerons les insuffisances.

1 - Le PIB est un indicateur pertinent...

Phrase introductive = Le Produit intérieur brut ( PIB ) est un agrégat de la comptabilité nationale qui mesure la production d’un pays en additionnant toutes les valeurs ajoutées des entreprises et les services collectifsnon marchands des administrations auxquels on ajoute la TVA et les droits de douane. Comment procède-t-on pour le comparer dans le temps et dans l’espace ?

La comparaison dans le temps suppose un système de prix commun, les prix constants. En effet, on ne peut additionner des quantités de voitures avec des heures d’enseignement ou avec services de télécommunications. On ne peutadditionner que des valeurs c’est à dire des quantités multipliées par leur prix unitaire du moment, le prix courant. Cependant, d’une année sur l’autre, le prix d’un bien évolue. Il devient donc impossible de comparer des productions d’années différentes car les quantités n’ont pas été évaluées avec les mêmes prix. On est donc obligé de déflater la production en multipliant les quantités de chaque annéepar un système de prix commun, celui d’une année de référence. On obtient ainsi le PIB réel ou en volume ou à prix constant qui sert pour les calculs de la croissance ( Q1 ).

La comparaison dans l’espace suppose un système de prix commun et un taux de change réel. Les quantités produites par chaque pays doivent être évaluées avec un système de prix commun. Quel système retenir ?Le mieux est de calculer un système de prix fictif qui est égal à la moyenne des prix pratiqués dans chaque pays, les prix moyens internationaux. Mais, pour calculer ces prix moyens, il faut passer par un taux de change. Le taux de change du marché ne convient pas car il fluctue sans cesse au gré des offres et des demandes. On va donc calculer un taux de change réel en Parité de pouvoir d’achat (PPA ). C’est le taux qui égalise les valeurs nationales de paniers de consommation identiques. Ainsi, aux taux de change courant, le poids de l’Asie dans le PIB mondial n’est que de 16% alors qu’au taux de change en PPA il est proche de 25% car le taux de change de marché des pays asiatiques est sous-évalué ( Doc 3. Q6 ).

La comparaison des PIB en PPA nous donne le poids de chaqueéconomie dans l’économie mondiale, leur capacité à s’imposer au reste du monde. Ce n’est pas un hasard si l’économie des États-Unis, qui réalise à elle seule 1/5ème de la production mondiale, est capable d’imposer sa monnaie ( le dollar ), ses produits ( coca-cola ) et sa culture ( Hollywood, l’anglais ) aux autres pays ( Doc 3 ).

La comparaison des taux de croissance nous donne le dynamismeéconomique d’un pays, sa capacité à rattraper les autres. Ainsi, le PIB par tête augmente en France plus vite qu’aux États-Unis ( 2,7% par an en moyenne entre 1960 et 1994 contre 2,3% ), ce qui signifie que le niveau de vie ou la quantité de biens consommée par les français va rejoindre celle des américains ( Q4, Doc 1 ). En revanche, avec les autres pays, les écarts de développement semblent se...
tracking img