Livre face au internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
201

LE LIVRE FACE AUX NOUVELLES TECHNIQUES DE COMMUNICATION
Alain VUILLEMIN De la "documentique" à l'"éditique" en passant par la "bureautique", la "productique", la "génératique" ou la "créatique", une foule de néologismes, tous plus provocants les uns que les autres, accompagne l'émergence de ces services nouveaux d'édition et de communication qu'on appelle aussi la "lecture optique",l'"édition électronique", "l'édition multimédia", l'"imagerie numérique", l'"archivage électronique", les "mémoires optiques" ou encore la "fourniture électronique de documents". Les termes sont agressifs. Ils sont surtout les signes d'une transformation profonde, puissante et sans doute irréversible de l'industrie de l'édition. Le premier "livre électronique" ou "computext" de tous les temps aurait étépublié en 1987. Il aurait été un livre scientifique délibérément conçu comme tel, écrit en français sur un sujet aride L'Optimisation scientifique, par les éditions P.S.I. à Genève, en Suisse. Au vrai, la première tentative d'édition d'un livre informatisé a été française, remonte à 1981 et portait sur un grand texte littéraire : un essai d'Édition informatique du "Dom Juan" de Molière par lamaison Hachette. La tentative était peut-être prématurée. Depuis, la réalisation la plus spectaculaire en ce domaine demeurera probablement la création en 1987, par le Centre National de Recherche Scientifique et l'Institut National de la Langue Française, d'une "base de données textuelles" inédite, la banque FRANTEXT, constituée d'une collection de 2600 textes littéraires (en d'autres termes de 2600 livres) écrits entre le XVIIe et le XXe siècles, reproduits entre 1960 et 1985 en texte intégral et diffusés depuis 1987 par des voies télématiques afin d'être accessibles, en principe, en mode conversationnel à partir de n'importe quelle bibliothèque. Le livre, le livre imprimé, aurait vécu. Le livre de demain, le "nouveau papyrus", ce serait le livre électronique, numérique ou informatique.Jusqu'à quel point le livre est-il menacé, concurrencé ou déjà supplanté par l'essor de ces nouvelles techniques ?
LE BULLETIN DE L'EPI N° 52 LE LIVRE FACE AUX NOUVELLES TECHNIQUES

202

L'ÉVOLUTION DES MENACES Les menaces sont réelles. Qu'on le veuille ou non, les nouvelles technologies bouleversent les idées acquises, modifient d'une façon radicale les conditions dans lesquelles lesconnaissances et l'information sont désormais diffusées et remettent peut-être en question jusqu'à l'existence même du livre, au moins sous la forme et la présentation qui lui étaient reconnues jusqu'à présent. Il n'est pas en effet jusqu'aux conceptions admises du livre qui ne se trouvent profondément renouvelées. Le livre, le livre imprimé, date du XVe siècle et de l'invention de l'imprimerie vers 1460en Allemagne. Mais ce qu'on appelle un "livre" au sens strict est beaucoup plus ancien. Les premiers livres étaient manuscrits et remontent à l'Antiquité, où le mot "livre" - "liber" en latin - désignait la partie vivante des écorces d'arbres sur lesquelles on écrivait avant la découverte du papyrus. Le terme a pris ensuite des acceptions nombreuses. Il désignait à l'origine le support matérielsur lequel les textes étaient écrits puis, par extension, ces textes. Il s'est spécialisé ensuite à partir du XVe siècle pour s'appliquer en des emplois plus restreints et techniques à toutes sortes de volumes imprimés, de formats et de présentations variables. En ce sens, ce qu'on appelle aujourd'hui un livre est d'abord un objet, un produit fabriqué et manufacturé, c'est ensuite un texte, unesuite de mots et de phrases destinées à être lues, et c'est enfin une forme, une manière de présenter et éventuellement d'illustrer ce texte. De ce point de vue, un livre au XXe siècle est un cadre esthétique, un texte imprimé et un produit matériel. Il est aussi, pour ces mêmes raisons, un média, un instrument d'information privilégié. Le livre n'est plus aujourd'hui, toutefois, qu'un média parmi...
tracking img