Livre produit red bull

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Table des matières
1. LA SOCIETE RED BUL GMBH………………………………………………………………………………………………. 1.2. Historique……………………………………………………………………………………………………………………… 1.3. Le produit phare……………………………………………………………………………………………………………. 1.4. Red Bull sponsorise, Red Bull organise, Red Bull achète………………………………………………… 1.5. Stratégie générale…………………………………………………………………………………………………………. 2. ETUDE DE MARCHE (au niveaufrançais)……………………………………………………………………………. 2.2. Le marché de Red Bull…………………………………………………………………………………………………… 2.3. La concurrence……………………………………………………………………………………………………………… 2.4. Analyse SWOT……………………………………………………………………………………………………………….. 2.5. Bilan………………………………………………………………………………………………………………………………. 3. LA STRATEGIE MARKETING DE RED BULL…………………………………………………………………………… 3.2. Présentation duproduit…………………………………………………………………………………………………. 3.3. Segmentation, ciblage et positionnement………………………………………………………………………. 3.4. Marketing Mix……………………………………………………………………………………………………………….. 3.5. Gestion de la clientèle……………………………………………………………………………………………………. SOURCES…………………………………………………………………………………………………………………………………. P. 4 P.4 P.8 P.10 P.13 P.17 P.17 P.19 P.31 P.32 P.33 P.33 P.35 P.40 P.47 P.49

2

Aujourd’hui c’est un vrai succès que rencontre la marque aux 2 taureaux rouges : Red Bull.Présente dans 150 pays, sa cote de popularité grimpe chaque année ce qui fait d’elle le leader mondial des boissons énergisantes. Aujourd’hui quels sont les débits de boissons qui ne servent pas de Red Bull ? Présentée parfois comme la star de la soirée, elle a su en peu de temps se faire une place dans l’habitude des consommateurs. La stratégie marketing bien rodée de la marque a fait ses preuves sansutiliser les méthodes classiques. Le sponsoring de sports extrêmes en fait partie et est l’un des plus gros investissements de l’entreprise ; sports regardés en général par les 15/25ans. Malgré diverses rumeurs sur sa composition et ses interdictions de vente dans certains pays, comment ce produit a-t-il pu arriver à un tel sommet ?

Deux canettes Red Bull de 250mL

3

1. LA SOCIETE RED BULGMBH
1.1. Historique
Dietrich MATESCHITZ, 260e plus grosse fortune mondiale, entrepreneur âgé de 65ans habitué des voyages, découvre pour la première fois en 1982, au bar du « Mandarin Hôtel » à Hong Kong, le « Krating Daeng » en Thaïlandais signifiant tout au même titre que Red Bull en Anglais, taureaux rouges. Cette boisson tonique vendue qu’en Asie, créée par Chaleo Yovidya est produite parune grande société pharmaceutique « TC Pharmaceuticals ». C’est une version non pétillante et plus sucrée par rapport au Red Bull Autrichien que tout le monde connait. La partie thaïlandaise possède d’ailleurs, 49% des capitaux de Red Bull contre 51% pour Dietrich M. Après en avoir consommé, il a découvert que ca lui permettait de supporter le décalage horaire. Il se rendit vite compte que denombreux chauffeurs (Camion, taxi, etc.…) en consommaient eux aussi pour rester éveiller! Cette boisson est consommée dans ce pays comme une boisson fonctionnelle, « une boisson qui leur permet de vivre plus longtemps et de se sentir mieux dans leur peau ». Un déclic lui vint alors d’en commercialiser hors d’Asie. Après de multiples accords, Red Bull Gmbh est créée. (Gmbh : Die Gesellschaft mitbeschraenkter Haftung: équivalent à une société à responsabilité limitée en France)

Dietrich MATESCHITZ Fiole de « Krating Daeng »

Entre 1984 et 1987, ce fut 3 années de préparation pour élaborer la boisson telle que nous la connaissons aujourd’hui. Il a fallu ensuite affiner la recette Thaïlandaise en transformant ce sirop en soda pétillant. Pour mettre en valeur cette boisson hors norme sur

4 un marché inexistant, Dietrich M. met au point un concept marketing unique dans son genre: « vitaliser à la fois le corps et l’esprit avec un produit que peut se boire 24h/24h ». En 1987, le siège de la coopération Dietrich M. – TC Pharmaceuticals, s’installe en Autriche à « Fuschl am See » ou Dietrich M. fait construire ses...
tracking img