Lles adultes adolescents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les adultes adolescents

Il s’agit de rappeler par le biais de quelques exemples vécus l’importance fondamentale des rapports parents - enfants et enseignants – élèves.
Surtout que certains parents, submergés par leurs responsabilités, oublient le bonheur et surtout la chance d’être parents. De même pour l’enseignant qui ne pense jamais au plaisir d’enseigner et à lagrande influence qu’il peut avoir sur ces élèves.
I – Introduction :
Il est vrai que je ne suis ni psychologue ni sociologue mais je me permets après 22 ans d’expérience dans l’enseignement de donner mon avis sur la relation jeunes (écoliers et lycéens) et adultes.
En sciences naturelles, pour étudier la relation entre les êtres vivants (Symbiose, compétition, mutualisme...) on observe le rôle de chacun des 2 partenaires dans cette relation, donc, pour revenir à la relation des jeunes avec leur entourage ; il est judicieux d’étudier le comportement du jeune d’une part et de l’adulte d’autre part (parents, professeurs, encadreurs dans un club, même les passants dans la rue ...).
Le problème des jeunes, des adolescents d’aujourd’hui peut faire l’objetd’un exposé à part entière, d’ailleurs c’est un thème que j’ai traité plusieurs fois dans le cadre des clubs de santé des différents lycées où j’ai enseigné (en tant que prof. Encadreur du club). Entre autres j’ai lu plusieurs livres sur le sujet (A la rencontre de soi, Adolescence et identité, Aux risques de l’adolescence, Tout se joue avant 6 ans...)
Mais, le problème sur lequel jevoudrais attirer l’attention de tous, c’est l’adulte dans cette relation. Mon désir le plus grand est de mener l’adulte, qui m’écoute, à regarder en lui-même et à se poser certaines questions. Lui qui était, seulement quelques années en arrière un jeune, un adolescent. Ce qu’il a parfois (je pourrais dire souvent) complètement oublié pris par le poids des responsabilités dans son travail, dans safamille (père, mère, époux ou épouse). Un rôle qu’il doit assumer « jouer » malgré lui. Permettez-moi, donc, de présenter humblement mon avis sur ce point en me basant sur des exemples concrets rencontrés dans notre quotidien.

II – Parents prof et Enfants savants :
J’ai choisi de commencer par les adultes et la scolarisation de leurs enfants. Car une anecdote vient de mepasser par l’esprit en écrivant cet article. Fin Novembre, je vais chez ma couturière avec un coupon de tissu pour faire un pantalon, elle me répond toute désolée : « impossible je ne prends aucune commande jusqu’à fin Décembre, quand mon fils (1er année primaire) finira ses examens ». Ceci s’est passé il y a 6 ans, cette femme est actuellement une boule de nerf elle ne parle que des problèmes descolarité de son fils qui d’après elle ne veut pas travailler, d’ailleurs c’est vrai il a un résultat très moyen. Il est très désobéissant et pour lui tous les prétextes sont bons pour s’absenter.
Cette année, un lycéen sort du cours de Sc.Pysiques les yeux en larmes, il a eu 10 sur 20, je discute avec lui, il me dit : je ne sais pas comment je vais l’annoncer à mon père. Je lui expliquequ’à 17 ans il doit assumer lui-même ses erreurs chercher ce qui ne va pas, revoir ses lacunes et faire mieux la prochaine fois. Il me répond spontanément : mais, c’est pour eux que j’étudie, pas pour moi. Une élève a trouvé une erreur de 0.25 point dans le total de sa note, après correction elle est passée de 14.75 à 15 ; heureuse, elle s’exclame : « Enfin, je peux dire à mon père que j’ai eu 15»On peut citer des milliers d’exemples de ce genre, puis, se poser des questions ?
Qu’est ce qui fait de nos enfants des machines à notes ? Certains diraient c’est le système d’enseignement actuel, c’est l’ère de l’excellence. Oui, ceci est vrai, mais pour être excellent il y a des règles toutes simples qui ne demandent pas d’oublier que ce sont des enfants, des bébés (à 5 ans au...
tracking img