Logistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3200 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Lettre d’information trimestrielle du Groupe de la Banque mondiale au Maghreb - Septembre 2006 - N°3

L’EVENEMENT

LES FACTEURS DE RÉUSSITE POUR L’AMÉLIORATION DE LA LOGISTIQUE DU COMMERCE – CAS DU MAROC Par Gaël Raballand, Economiste, Jean-François Arvis, Spécialiste transports senior et Michel Bellier, Spécialiste Principal transports
et article présente les principales leçons tiréesd’un travail analytique et sectoriel sur la logistique du commerce au Maroc. Une approche adaptée avec des études très ciblées, la diffusion de l’information durant les travaux de préparation et l’élaboration d’un plan d’action détaillé sont des facteurs vitaux pour améliorer rapidement et positivement la logistique d’un pays à revenu moyen. L’exemple marocain montre aussi que dans un pays à moyenrevenu, un plan d’action détaillé et pertinent, accompagné d’une forte volonté politique et d’un engagement pour mener à bien la réforme peut aboutir à des résultats rapides et significatifs. Importance de la logistique pour développer les échanges commerciaux De nombreux pays à travers le monde ont opté pour une croissance fondée sur le développement des exportations grâce à l’ouverture de leurséconomies. Les pays en développement ont signé des accords régionaux et multilatéraux préférentiels pour assurer la croissance des exportations. Ces accords sont considérés comme des outils importants pour faciliter l’accès au marché et sont synonymes de croissance et d’emploi. La croissance des exportations d’un pays dépend surtout de la compétitivité de ses entreprises, qui est affectée par desfacteurs comme le coût de la main-d’œuvre (et sa productivité), le climat des investissements, les infrastructures, la prestation des services publics, la capacité d’innovation, la qualité des produits et, de plus en plus, la qualité de la logistique et des services de transport. Pour un pays dont l’avantage comparatif est lié à la proximité géographique, la logistique devient un avantage (ou undésavantage) comparatif majeur. La logistique est créatrice de valeur ajoutée et est essentielle à la création de l’emploi. Avec une logistique solide, les pays en développement
1

C

E V E N E M E N T

peuvent bénéficier d’investissements provenant d’Europe ou des EtatsUnis. Moderniser la logistique peut aussi générer l’emploi grâce à la création de nouveaux services essentiels pour les firmesmultinationales. Enfin, une meilleure logistique devrait permettre aux entreprises d’exporter des produits à plus forte valeur ajoutée. Les attentes marocaines Au Maroc, le développement des échanges a été revigoré par la signature d’un accord de partenariat avec l’Union européenne (1996)1 et de divers accords de libre échange, en particulier avec les Etats-Unis (2004). L’accord de partenariat avecl’UE représente une opportunité pour la croissance durable et la création d’emploi2. Jusqu’à présent, la croissance a été fortement dépendante de l’agriculture, malgré une croissance constante, mais timide, de l’industrie et des services. Les bénéfices potentiels de l’accord ne seront cependant tangibles que si le Maroc devient aussi “proche” que possible de l’Union Européenne. Les autoritésmarocaines et les experts dans ce domaine perçoivent la logistique comme un facteur

décisif pour renforcer la compétitivité du pays. Aujourd’hui, il est visé la réduction des coûts3 logistiques de l’économie marocaine pour promouvoir des liens commerciaux plus étroits entre le Maroc et ses principaux partenaires et encourager les investissements étrangers. Les conditions posées par les clients duMaroc sont de plus en plus exigeantes. Le cycle des produits (de la commande à la livraison) peut parfois être inférieur à une semaine. Les entreprises marocaines doivent pouvoir répondre aux nouvelles exigences de performance. Les partenaires marocains désiraient que les activités de la Banque en matière de logistique du commerce contribuent à : 1. Evaluer les réformes passées et présentes4...
tracking img