Loi scellier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Direction des Etudes et de l’Observatoire Immobilier

L’investissement en immobilier résidentiel neuf

Cartographie régionale des risques
Synthèse
Juillet 2009

Direction Etudes & Observatoire Immobilier – Juin 2009

AVERTISSEMENT
Le panorama des marchés locatifs résidentiels ne peut être considéré comme exhaustif. Il a pour objectif de livrer une vision générale des marchésrégionaux. Par ailleurs, les marchés placés sous surveillance peuvent inclure des secteurs géographiques et/ou segments de biens locatifs porteurs ou prometteurs. A l’inverse, des marchés considérés comme dynamiques ou équilibrés peuvent comporter des secteurs géographiques et/ou segments de biens locatifs à risques. L’analyse des fondamentaux que sont l’emplacement du bien, le quartier dans lequel il sesitue, la qualité de la desserte, des infrastructures publiques et commerciales est indispensable tout comme l’est celle des besoins locatifs, de l’offre existante, des prix de vente du programme cible confrontés à ceux des opérations concurrentes et des loyers prévisionnels. Mais au-delà de ces critères élémentaires de choix, s’agissant bien souvent d’un investissement de moyen/long terme, il fautégalement étudier l’attractivité démographique et économique de l’agglomération ainsi que la qualité de la politique locale d’urbanisme qui conditionnent l’évolution présente et future du marché résidentiel, déterminent une valorisation élevée de l’investissement et assurent la qualité de l’occupation locative.
Reproduction Interdite

Contexte conjoncturel de l’investissement locatif

- Unapurement des stocks de logements neufs sous les effets conjugués du repli des mises en chantier en 2008 et de l’impact du dispositif Scellier au cours du 1er semestre 2009 - Une demande locative : * profitant d’un effet report d’accédants potentiels attentistes * soutenue par les besoins en logements sociaux * mais fragilisée financièrement par la dégradation de la conjoncture économique - Une plusgrande sélectivité des candidats à la location

Direction des Etudes et de l’Observatoire Immobilier

Cartographie régionale des risques

Un marché locatif du neuf très majoritairement sain
L’augmentation du nombre de foyers à risques est très faible

Marché dynamique ou prometteur Marché équilibré Marché sur offreur ou mis sous surveillance

Source : CFF

Le palmarès des régionsen termes de risques locatifs
(en fonction du nombre et de l’importance des foyers à risques par ordre croissant : juin 2009)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Ile-de-France Centre Nord-Pas-de-Calais Bourgogne Limousin Lorraine Franche-Comté Champagne-Ardenne Picardie Auvergne 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Alsace Haute-Normandie Languedoc-Roussillon PACA Pays de Loire Midi-Pyrénées Aquitaine BretagneRhône-Alpes Poitou-Charentes

Les marchés qui ne sont plus considérés à risque

Arras

St Ouen St Denis

Reims Hagueneau Nancy

Très majoritairement situés hors les secteurs lourdement touchés par la surproduction Robien

Mâcon Bourgoin

Source : CFF

Les nouvelles agglomérations placées sous surveillance

St Quentin Dieppe Fécamp Laon Elboeuf Soissons Bernay

Barr-Molsheim -ObernaiDijon Besançon

Nouveau facteur de risque : dégradation de la conjoncture économique qui pèse sur la demande

Chatellerault Rochefort Parthenay St Jean d’Angely Janzac

Valence Briançon Gap Salon Digne de Manosque Provence

Source : CFF

Une soixantaine de secteurs mis sous surveillance en zones Scellier A, B1, B2
90% des agglomérations sont en zones B2 et 9,8% en zones B1

Zonesà risques ou mises sous surveillance

Le palmarès des régions sur la base du zonage Scellier
(en fonction du nombre et de l’importance des foyers à risques par ordre croissant : juin 2009)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ile-de-France Centre NPDC Haute Normandie Bourgogne Lorraine Champagne-Ardenne Auvergne Picardie Limousin

11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Franche-Comté Poitou-Charentes ▲...
tracking img